Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Mercredi 24 mars 2021
Le KKE dénonce la visite du premier ministre grec Mitsotakis sur l'USS Dwight D. Eisenhower


Deux jours seulement avant la célébration du 200e anniversaire de la révolution d'indépendance de la Grèce le 25 mars 1821, le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a décidé de rendre visite à un symbole de l'impérialisme américain - le porte-avions USS Dwight D. Eisenhower de la marine américaine qui est amarré à la base navale de Souda sur l'île de Crète. 
Pour mémoire, le Premier ministre a été reçu par le commandant de la marine américaine en Europe et en Afrique, l'amiral Robert Burke, et le lieutenant-colonel Scott Robertson, commandant de l'équipe d'intervention dirigée par "Eisenhower". 


Mitsotakis - fervent partisan de la participation de la Grèce à l'alliance de l'Atlantique Nord - a profité de l'occasion pour souligner l'étroite relation de défense qui s'est établie ces dernières années entre la Grèce et les États-Unis et a évoqué les "liens historiques" des deux pays, à l'occasion du bicentenaire de la révolution grecque de 1821.

Dans sa déclaration, le Parti communiste grec (KKE) qualifie la visite de Mitsotakis à l'USS "Eisenhower" de "symbole" de l'implication de la Grèce dans les dangereux plans des États-Unis et de l'OTAN et souligne que les parallèles historiques de l'actuelle coopération stratégique entre la Grèce et les États-Unis ne doivent pas être recherchés dans les liens entre les révolutions grecque et américaine mais dans le rôle de l'OTAN en tant que "Sainte Alliance" moderne. 

Plus précisément, la déclaration publiée par le bureau de presse du CC du KKE se lit comme suit :

"La visite de M. Mitsotakis au porte-avions USS "Dwight Eisenhower" amarré à Souda, qui est devenu le "Pearl Harbor" de la Méditerranée, est un autre "symbole" de l'implication de la Grèce dans les sales et dangereux plans de guerre des États-Unis et de l'OTAN. Le but réel de cette participation est l'amélioration géostratégique des intérêts de la classe bourgeoise grecque et non du peuple grec.

Le dialogue stratégique et la coopération militaire avec les États-Unis, qui ont été promus par le gouvernement SYRIZA et sont renforcés par le gouvernement ND, ne sont pas un facteur de sécurité et de paix pour notre peuple. De plus, ils ne constituent pas un "contrepoids" à la provocation turque, puisque cette dernière est soutenue par les forces euro-atlantiques. Après tout, avant d'atterrir à Souda, le porte-avions américain avait participé à des exercices conjoints avec la marine turque en Méditerranée orientale."

Le KKE souligne que, face aux dangereux développements dans la région qui s'étend du Moyen-Orient aux frontières russes, la lutte pour la fermeture de la base de Souda et l'arrêt de la participation de la Grèce aux sales plans des États-Unis et de l'OTAN devient encore plus urgente et nécessaire.

Quant aux parallèles historiques que M. Mitsotakis recherche pour "faire de la publicité" à l'actuelle coopération stratégique renforcée entre la Grèce et les États-Unis, ils n'existent pas dans les liens entre la Révolution de 1821 et la Révolution américaine, mais dans le rôle que jouent aujourd'hui les États-Unis et la Grèce dans le cadre de l'OTAN, la "Sainte Alliance" moderne", conclut le communiqué. 

source : https://www.idcommunism.com/2021/03/kke-slams-greek-premier-mitsotakis-visit-to-uss-dwight-d-eisenhower.html#more

Tag(s) : #KKE, #Grèce

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :