Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Parti communiste français soutient la mobilisation des personnels de l’éducation, parents d’élèves, élu·es, lycéens et lycéennes en Seine-Saint-Denis.

En Seine-Saint-Denis, 208 fermetures de classes en élémentaire sont annoncées pour la rentrée 2024, il manque près de 2000 AESH, les élèves perdent au cours de leur scolarité l’équivalent d’un an d’école faute de remplacement de professeur.es absent.es ou manquant.es.

Le département de la Seine-Saint-Denis subit de manière amplifiée et brutales les conséquences des politiques libérales : baisse de la dépense publique, ségrégation sociale et scolaire.

Comme dans tous les territoires populaires, les personnels et les élèves sont les premières victimes du manque d’investissement dans les services publics et subissent de plein fouet le manque criant d’enseignants, de personnels et de moyens pour l’éducation. Les inégalités de naissance ne sont plus simplement reproduites elles se renforcent à l’école malgré l’engagement sans faille de toute la communauté éducative.

Le ministère et le gouvernement doivent répondre aux revendications légitimes des personnels, aux demandes des habitant.es, des élu.es et des parents qui exigent des moyens et un plan d’urgence pour leur département. Les revendications liées au bâti scolaire doivent elles aussi être prises au sérieux par le gouvernement et ceux qui en ont la responsabilité, les régions  : c’est une question de dignité scolaire, de dignité au travail  !

Alors que l’Europe vient de rétablir sa règle arbitraire des 3 % de déficit public le gouvernement s’est empressé d’y répondre docilement en annonçant 10 milliards de coupe dans les budgets de l’État des maintenant et annonce déjà 20 milliards l’an prochain.

Ce nouveau plan d’austérité prévoit 700 millions en moins pour l’éducation, ce qui pourrait se traduire par 9000 postes supprimés dont 4360 enseignants, 4600 assistants d’éducation et AESH en moins. Ce plan d’austérité signe aussi une fin de non recevoir pour des augmentations salariales et des améliorations des conditions de travail ! Ce qui est purement et simplement inacceptable !

Nous soutenons la mobilisation en Seine-Saint-Denis comme dans tous les territoires touchés par le manque de personnels et nous appelons la population à amplifier la mobilisation contre les fermetures de classes et les suppressions de postes dans l’Éducation Nationale.

Nous appelons de nos vœux la tenue d’un grand débat national autour du rôle de l’école dans la société, de l’enjeu du partage des savoirs, de l’élévation du niveau de qualifications et de connaissances de toute une classe d’âge et de la lutte contre les inégalités sociales.

Paris, le 13 mars 2024

Parti communiste français

source : https://www.pcf.fr/des_moyens_et_des_profs_pour_l_ecole_publique

Tag(s) : #PCF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :