Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2023-11-22 07:47:30

 

 

 

Par María Josefina Arce

Ces dernières heures, dans le cadre de la commémoration de la Journée de la conscience noire au Brésil, le président Luiz Inácio Lula da Silva a signé une série de mesures en faveur des Afro-Brésiliens qui, bien qu'ils représentent 56 % de la population du pays sud-américain, font l'objet de discriminations raciales.

   Les dispositions comprennent l'attribution de titres de propriété aux territoires quilombolas, habités par les descendants des esclaves noirs, ainsi que des programmes nationaux en faveur de ce secteur de la population et des initiatives de coopération.

    Depuis son entrée en fonction en janvier dernier, il s'agit du deuxième paquet de mesures approuvé par Lula da Silva pour réduire l'inégalité historique à laquelle est confrontée la population afro-brésilienne, qui s'est accentuée sous le règne de l'ultra-droite Jair Bolsonaro.

   Les initiatives de mars dernier visaient également à améliorer la vie de ce segment de la population dans les domaines de l'éducation, du travail et de la religion.

    Le président poursuit ainsi les actions entreprises lors de ses deux précédents mandats, de 2003 à 2011, qui se sont arrêtés avec l'arrivée de Bolsonaro au Palais du Planalto.

    En effet, les organisations et mouvements afro-brésiliens ont dénoncé le fait que le racisme est pratiquement devenu une politique d'État sous l'administration de Bolsonaro.

    Un rapport de l'ONU sur le racisme structurel dans les pays des Amériques, publié en septembre 2022 et citant le Forum brésilien de la sécurité publique, rapporte que près de 80% des victimes des opérations de police en 2020 étaient des personnes noires.

     Lors de la pandémie de COVID 19, les Brésiliens noirs ont enregistré le plus grand nombre de décès. Une enquête de l'Institut brésilien de géographie et de statistique a révélé que les Noirs, les femmes et les pauvres étaient les plus touchés par la maladie causée par le nouveau coronavirus.

    Les statistiques officielles citées par l'agence de presse Prensa Latina montrent également que les Noirs sont minoritaires dans les professions libérales et l'enseignement supérieur, alors qu'ils sont majoritaires dans les prisons, au chômage et dans la pauvreté.

     Le gouvernement brésilien actuel, présidé par Luiz Inácio Lula da Silva, a clairement indiqué, par ses actions, sa détermination à œuvrer en faveur des droits de l'homme de la population noire, qui, 135 ans après l'abolition de l'esclavage, continue de faire l'objet de discriminations raciales.

source :  https://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/340060-nouvelles-mesures-au-bresil-en-faveur-de-la-population-noire

Tag(s) : #Brésil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :