Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photo: Estudios Revolución

Cher camarade Li Qiang, Premier ministre de la République populaire de Chine,

Chers collègues et chefs de délégations présents,

Chers invités,

Au nom d'un petit pays géographiquement éloigné, mais proche par le cœur et les convictions, je tiens à remercier le Parti, le gouvernement et le peuple chinois pour l'invitation chaleureuse à participer à la 6e Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE), ainsi que pour l'hospitalité et les attentions reçues depuis notre arrivée à Shanghai.
Cuba a participé sans interruption à toutes les éditions de la CIIE depuis son lancement en 2018, en présence du président de la République de Cuba, Miguel Diaz-Canel Bermudez, expression de la haute priorité que nous accordons à cet important événement, devenu une référence au niveau mondial en matière de commerce, d'interconnexion d'entreprises et de génération d'opportunités d'affaires.
Cette édition se déroule dans un contexte marqué par les effets cumulés de plusieurs années de pandémies, d’enjeux et de défis mondiaux qui marquent à l’heure actuelle un scénario international complexe, y compris des sanctions unilatérales arbitraires et capricieuses et une intolérance politique et culturelle.
La Chine n'érige pas de murs et n'impose pas de conditionnalités politiques ; elle ne s’immisce pas dans les affaires intérieures d’autres pays et ne coupe pas les chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales ; au contraire, elle encourage des fonds d'aide et prétend, à travers les initiatives mondiales louables du président Xi Jinping, de partager ses réussites en matière de développement avec la communauté internationale, et notamment avec les pays en développement, d'une manière inclusive. Ce sont des propositions cohérentes avec la nécessité d'un nouvel ordre international juste et équitable et conformes aux aspirations du Sud global.
Nous saluons et nous accueillons avec sympathie les efforts de la Chine et sa volonté inébranlable d'ouvrir de plus en plus les portes de son grand et irremplaçable marché, toujours en faveur de la promotion du véritable multilatéralisme et de la mondialisation économique au bénéfice de tous. 
Les possibilités qu’offrent la réunion dans cet espace d'acteurs économiques de plus de 150 pays et de représentants des principales entreprises mondiales constituent un espace attrayant et nécessaire pour encourager des voies de plus en plus créatives et efficaces en faveur de la reprise économique et du commerce mondial.
Cuba, pour sa part, en sa qualité de président pro tempore du Groupe des 77 et la Chine, a lancé un appel mondial en faveur d'une réforme urgente de l'architecture financière internationale, qui permettrait aux nations du Sud d'accéder de manière équitable aux financements nécessaires, contribuant au développement d'un système de commerce international plus juste, propice à la réalisation des Objectifs de développement durable. Nous lançons un appel urgent à l'élimination rapide des pratiques unilatérales et protectionnistes qui contreviennent directement aux accords de l'Organisation mondiale du commerce.
Depuis plus de 60 ans, Cuba a dû subir l'hostilité constante et le blocus économique, commercial et financier imposé par le gouvernement des États-Unis d'Amérique, qui s'est renforcé de manière inédite et opportuniste, y compris pendant la pandémie. Cette politique cruelle et inhumaine reste le principal obstacle au développement économique et social de notre pays, a un caractère extraterritorial marqué, affecte nos relations commerciales avec les pays tiers, entrave les opérations bancaires et financières et tente de freiner les investissements étrangers.
Récemment, l'écrasante majorité de la communauté internationale a une nouvelle fois ratifié aux Nations unies que Cuba n'est pas et ne sera pas seule ; 187 pays ont voté en faveur de mettre fin à ce blocus génocidaire.
Cuba continuera à promouvoir souverainement son propre modèle de développement et l'expansion de ses relations économiques, commerciales, financières, de coopération et scientifiques et techniques avec la Chine, sur la base des importants consensus auxquels sont parvenus nos principaux dirigeants.
Nos deux nations sont « de bons amis, de bons partenaires et de bons frères ». La Chine est un partenaire stratégique pour Cuba et est restée pendant plus de 15 années consécutives le deuxième partenaire commercial au niveau mondial et l'une des principales destinations de nos exportations. Cuba, de son côté, continue de s'affirmer comme un fournisseur stable de divers biens et un partenaire fiable de la Chine dans le secteur de la biotechnologie, un symbole et une référence de nos relations spéciales.
Les liens bilatéraux entre Cuba et la Chine sont un exemple de la solidarité et de la coopération entre pays socialistes et de soutien mutuel sincère entre pays en développement.
Nous sommes pleinement convaincus que cette 6e édition de l'Exposition internationale d'importation de la Chine marquera un avant et un après dans les relations bilatérales entre nos pays et nous permettra d'entrer dans une nouvelle phase d'intensification des échanges économiques et commerciaux, au même niveau que les échanges politiques.
C’est le temps de l’unité, et de démontrer ainsi qu'un monde meilleur est possible.
Je vous remercie.

source : https://fr.granma.cu/mundo/2023-11-07/les-liens-entre-cuba-et-la-chine-sont-un-exemple-de-solidarite-et-de-cooperation-entre-pays-socialistes

Tag(s) : #Cuba, #Chine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :