Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Raul et Diaz-Canel ont accompagné l'épouse du Guérillero héroïque et ses filles Aleida et Celia Guevara March, lors de l'émouvant gala culturel qui a rendu hommage au héros. Photo: Studios Revolucion

Cuba, le pays qui, sans l'avoir vu naître, l'a fait sien, est éternellement reconnaissant à Ernesto Guevara de la Serna, au Che, pour tout ce qu'il a fait pour elle, son autre patrie.

Le 14 juin, à l'occasion du 95e anniversaire de la naissance en Argentine du Guérillero héroïque, la Salle Universal du ministère des Forces armées révolutionnaires (FAR) a servi de théâtre à la culture cubaine pour lui rendre un hommage bien mérité.

En présence de son épouse, l'intellectuelle et directrice du Centre d'études Che Guevara, Aleida March, et de ses filles Aleida et Celia Guevara March, le Général d'armée Raul Castro Ruz, leader de la Révolution cubaine, et le Premier Secrétaire du Comité central du Parti et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, ont présidé le gala culturel.

Le poème intitulé Canción antigua al Che Guevara, de Mirta Aguirre, à travers la voix de Corina Mestre, a marqué le début de l'hommage, suivi par le chanteur et compositeur Silvio Rodríguez, qui a interprété El dulce abismo et Tonada de albedrío.

La présence du Che dans les œuvres du répertoire du Ballet National de Cuba et, surtout, l'admiration d'Alicia Alonso pour le légendaire guérillero ont été évoquées par le premier danseur de la compagnie, Yanquiel Vazquez, dans le solo La muerte de un cisne (La mort d'un cygne).

En outre, le Chœur national de Cuba, sous la direction du maestro Digna Guerra, et La Colmenita se sont joints à eux pour retracer, entre dialogues et musique, divers passages de la vie du Che.

L'émotion a débordé lorsque le musicien Alberto Faya a interprété Chamamé a Cuba, un autre signe de l'amour pour la Grande Île des Caraïbes que le Che avait ressenti et concrétisé dans la vie.

Étaient présents à la cérémonie les membres du Bureau politique du Parti, Esteban Lazo Hernandez, président de l'Assemblée nationale du Pouvoir populaire, Roberto Morales Ojeda, Secrétaire à l'organisation du Comité central, le Général de corps d'armée Ramon Espinosa Martin, Premier vice-ministre des FAR, le Général de division Lazaro Álvarez Casas, ministre de l'Intérieur, Teresa Amarelle Boué, Secrétaire générale de la Fédération des femmes cubaines, et Ulises Guilarte de Nacimiento, Secrétaire général de la Centrale des travailleurs de Cuba.

Étaient également présents le Commandant de la Révolution Ramiro Valdés Menéndez, vice-Premier ministre, le membre du Secrétariat du Comité central du Parti et chef du Département idéologique, Rogelio Polanco Fuentes, des vice-Premiers ministres, des ministres, des dirigeants du Parti, du gouvernement et des organisations de masse, ainsi que d'autres invités.

GRANDIR EN SUIVANT LEURS EXEMPLES

Des milliers d'enfants et de jeunes ont accompagné ceux qui ont rendu hommage au Héros de la Bataille de Santa Clara à cette date, qui coïncide avec la naissance d'un autre grand de la Patrie, le Titan de Bronze Antonio Maceo y Grajales.

Sur la Place du Che, les pionniers (élèves du primaire) ont remplacé le bleu de leurs écharpes par le rouge symbolisant le sang versé. Les jeunes étaient très fiers de recevoir leur carte de membre de l'Union des jeunes communistes (UJC) ou du parti pour une occasion aussi importante.

L'hommage s'est étendu à l'est jusqu'au Bois des Héros dans la ville de Santiago de Cuba - le premier monument érigé au Che dans toute l'Amérique latine, une initiative du Commandant de la Révolution Juan Almeida Bosque - tandis qu'à la Maison Natale d'Antonio Maceo, le Titan de Bronze a été honoré, ainsi que sur la Place de la Révolution et au Centre d'Études qui porte son nom.

source : https://fr.granma.cu/cuba/2023-06-15/gratitude-eternelle-a-che-guevara

Tag(s) : #Guevara

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :