Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dimanche 14 mai 2023
Le 10e congrès du parti communiste du Pakistan se tiendra du 16 au 18 juin à Islamabad


Le 10e congrès du Parti communiste du Pakistan se tiendra à Islamabad, la capitale fédérale du Pakistan, du 16 au 18 juin. Dans un communiqué détaillé, le département international du PC pakistanais insiste sur les points suivants :

Les classes dirigeantes et les institutions de l'État pakistanais ont toujours soutenu et mené des guerres par procuration avec un titre d'État de première ligne pour sauvegarder les intérêts de l'impérialisme américain. Dans ces guerres par procuration, l'establishment de la sécurité au Pakistan, ouvertement ou par l'intermédiaire des institutions démocratiques ostensibles, a profité de plusieurs milliards de dollars. Une fraction de cette somme a été injectée dans l'économie pakistanaise, et une part plus importante a été utilisée pour renforcer encore son pouvoir colonial institutionnel sur le peuple pakistanais. 
 
Les dollars du sang exportés par l'impérialisme américain au Pakistan ont été ouvertement exploités pour construire un empire commercial contrôlé et détenu par l'establishment de la sécurité à son profit. Les recherches et les rapports indiquent que cet empire représente plus de 20 milliards de dollars, avec la croissance la plus rapide d'une année sur l'autre. Cette situation a complètement paralysé l'autarcie économique du Pakistan et a donné naissance à une contradiction dans laquelle l'establishment de la sécurité porte de multiples chapeaux anti-masses, à savoir l'impérialisme, le colonialisme et le capitalisme.

Le développement et la croissance de l'agriculture et de l'industrie ont été criminellement ignorés, ce qui a entraîné l'accumulation de richesses dans quelques mains de la classe capitaliste (100 entreprises détiennent 90 % de la capitalisation boursière de 52 milliards de dollars) et de la classe féodale qui domine le sud du Pendjab, l'intérieur du Sind et le Baloutchistan. La mauvaise gestion intentionnelle de la planification de ces secteurs n'a pas seulement provoqué des pénuries alimentaires et du chômage dans tout le pays. Elle a également compromis le niveau de vie des classes laborieuses, qui se voient finalement refuser les droits fondamentaux que sont le pain, la santé, le logement et l'éducation. La concentration du capital a conduit les classes féodales et industrielles à empiéter physiquement sur toutes les couches des couloirs de pouvoir du système actuel de gouvernance.

L'Occident et l'impérialisme dirigé par les États-Unis ont conçu et manipulé l'économie pakistanaise de manière à ce qu'elle reste dans un état de marasme et de nature parasitaire. L'origine de cette situation remonte à l'injection de plusieurs milliards de dollars dans le cadre de la guerre d'Afghanistan contre la Russie soviétique dans les années 70 et 80 et de la guerre contre le terrorisme après l'"incident du 11 septembre". En raison du double jeu de l'establishment sécuritaire pakistanais, l'aide américaine et occidentale a été interrompue et remplacée par l'initiative chinoise de l'OBOR, appelée Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC). Mais cette fois, l'injection de dollars dans l'économie n'a pas pris la forme d'une aide mais d'investissements dans des projets de développement expansifs, fantaisistes et lucratifs (40 % du prêt extérieur total), ce qui a privé l'establishment militaire de son droit de bénéficiaire unique, contrairement aux dollars non audités parrainés par les États-Unis dans le passé, qu'ils avaient siphonnés de manière autonome.

Le développement non planifié, la consommation improductive des prêts extérieurs, la corruption à grande échelle, l'augmentation des allocations budgétaires à l'armée au nom de la défense, l'Afghanistan hautement déstabilisé et dysfonctionnel comme voisin immédiat et le style de vie administratif royal des institutions de l'État ont finalement érodé tous les tissus de l'économie et ont conduit le Pakistan au bord de la cessation de paiement. Aujourd'hui, des efforts sont déployés pour approcher le chien de garde impérialiste qu'est le FMI qui, depuis de nombreux mois, impose des ajustements structurels dans la structure économique du pays, qui sont même préconditionnés par les pays soi-disant amis que sont l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Qatar et la Chine. Les conditions imposées par le FMI ont eu pour effet d'accabler la classe ouvrière en augmentant les impôts et en provoquant une forte inflation. L'industrie, dont la présence est déjà limitée, ferme ses portes et provoque un chômage massif parmi les travailleurs de l'industrie. Les petits et moyens exploitants agricoles, y compris les ouvriers agricoles, ne cultivent pas leurs champs car le FMI les a contraints à supprimer les subventions liées à l'agriculture. En conséquence, les agriculteurs sont désormais incapables d'acheter des semences, des engrais, des pesticides, etc. coûteux ; au contraire, ils sont déjà touchés par les terribles inondations de l'année dernière. 

Le parti communiste du Pakistan a prévu d'organiser son 10e congrès du 16 au 18 juin, une période cruciale pour remodeler le programme et l'organisation du parti, définir et interpréter les nouvelles contradictions locales et internationales, renforcer l'idéologie du parti et son approche du socialisme, adopter des politiques et des stratégies, ainsi que des résolutions et des décisions sur d'importantes questions politiques, économiques, sociales et culturelles, pour l'émancipation réelle des agriculteurs, des travailleurs industriels et de l'ensemble des classes laborieuses. Il n'est pas nécessaire de mentionner ici que le CPP a une histoire mouvementée.  Depuis la partition du sous-continent indien. Le CPP, avec des efforts acharnés, a poursuivi l'organisation de la structure du parti malgré les atrocités persistantes, draconiennes et tortueuses perpétrées par l'appareil d'État fasciste dirigé directement par l'impérialisme américain. Le CPP a d'abord été impliqué dans une fausse affaire de conspiration en 1951 et, en 1954, il a été interdit avec ses organisations frontales, c'est-à-dire la Fédération des étudiants démocrates (DSF) et les ailes du travail, etc. Le congrès actuel se tient ouvertement, alors qu'auparavant, nos congrès étaient contraints de se tenir dans une sphère non ouverte. Nous offrons un salut rouge à nos camarades du Parti qui, depuis 1947, ont sacrifié leur vie pour défendre la cause du marxisme et du léninisme au Pakistan et pour hisser haut le drapeau de la révolution socialiste.

L'internationalisme étant à la fois un principe fondamental de notre parti et un élément du thème du congrès, nous invitons votre parti à envoyer un message de salutations fraternelles, qui sera lu et diffusé pendant les travaux du congrès. Nous demandons que le message, de préférence enregistré sur vidéo, ne dure pas plus de 5 minutes.

Grâce à ce Congrès, nous souhaitons renforcer notre organisation et faire avancer la lutte contre l'impérialisme, le révisionnisme et toutes les formes de capitalisme pour un Pakistan socialiste sur la base des principes directeurs du marxisme-léninisme.

Longue vie au marxisme-léninisme Longue vie à la révolution socialiste

Regards communistes

Département international.
Parti communiste du Pakistan
Secrétariat central : D-168, Naseem Nagar Phase-III, Hyderabad, Sindh, Pakistan
Téléphone : +92-22-2670231 +92-22-2670231, Fax : +92-22-2670231,
Mob/WhatsApp : +92-333-2714014, +30-694-815-8100, +92-300-8689927, +92-336-0321841, E-Mail : cppk1948@gmail.com

source : https://www.idcommunism.com/2023/05/the-10th-congress-of-communist-party-of-pakistan-to-be-held-on-june-16-18-in-islamabad.html

Tag(s) : #Pakistan, #Communiste

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :