Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le PT brésilien rejette l'ingérence de l'armée dans le processus électoral
Brasilia, 9 septembre (PL) Le Parti des travailleurs (PT) du Brésil a rejeté aujourd'hui les déclarations " autoritaires et inconstitutionnelles " du chef de l'armée, le général Eduardo Villas Boas, rapportées ce dimanche dans la presse.

C'est un fait très grave qu'un commandant à haute responsabilité s'attribue le droit d'intervenir directement dans le processus électoral, ce que les forces armées n'ont pas fait depuis l'époque sombre de la dictature, a remarqué la Commission exécutive nationale du PT dans une déclaration.

Dans une interview accordée au journal Estado de Sao Paulo, et à laquelle il a répondu par divers moyens, le haut responsable a admis que pour les militaires, la candidature de l'ancien président Luiz Inácio Lula da Silva est inacceptable.

Il s'agit d'une manifestation politique de qui cherche à protéger les institutions républicaines, dans le cas spécifique, le pouvoir judiciaire, qui examine encore les recours procéduraux légitimes par rapport à l'ancien président Lula, a souligné le communiqué petista.

Il a également souligné que la Constitution brésilienne stipule clairement que les forces armées ne peuvent agir que par la détermination expresse de l'un des pouvoirs de la République, légitimé par l'état de droit démocratique, et jamais par la rébellion ou censément pour les corriger.

La démocratie et l'État de droit n'admettent aucune protection, puisqu'ils sont fondés sur la souveraineté du vote populaire, réaffirme-t-il après avoir rappelé que la société brésilienne a lutté avec ténacité pour reconstruire la démocratie, avec le sacrifice de nombreuses vies, après le coup d'État civil et militaire de 1964 qui a conduit le pays à un régime dictatorial néfaste.

Un gouvernement légitime, attaché à l'avenir de la nation, aurait déjà demandé au général Villas Boas de retirer ses déclarations autoritaires et de prendre les mesures nécessaires pour affirmer son pouvoir civil et républicain, affirme le PT.

Cependant, comme il s'agit d'un gouvernement né d'un coup d'État, décadent et répudié par la quasi-totalité de la population, il n'enlève aucune autorité pour imposer l'ordre constitutionnel aux commandos militaires.

Le manifeste petista exhorte également les forces démocratiques brésiliennes à répudier les déclarations du chef de l'armée brésilienne et à réagir à ce qu'il considère comme un épisode qui ne fait qu'aggraver la crise sociale, politique et économique déjà grave dans laquelle ce pays vit.

En plus de reconnaître que les forces armées ne sont pas d'accord avec la possibilité que Lula soit candidat, Villas Boas a considéré une décision du Comité des droits de l'homme de l'ONU ordonnant à l'État brésilien de respecter les droits politiques de l'ancien président comme " une tentative d'atteinte à la souveraineté nationale ".

mem/mpmm
source: https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=208872&SEO=pt-de-brasil-repudia-interferencia-del-ejercito-en-proceso-electoral

Tag(s) : #brésil, #PT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :