Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba confirme sa volonté de continuer à favoriser et à renforcer les relations avec les Caraïbes, les relations avec Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Photo: Estudios Revolución

KINGSTOWN.- « Cher ami » ont été les mots du président de la République de Cuba, Miguel Diaz-Canel Bermudez, à Ralph Gonsalves, Premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, en entamant leur entretien officiel, le samedi 3 décembre, dans le cadre de la visite qu'il effectue dans ce pays frère.
« Nous nous sentons ici chez nous », a déclaré le Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba,  puis il a remercié « l'accueil chaleureux » du peuple et du gouvernement de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, à qui il a demandé de transmettre « son affection et ses salutations les plus chaleureuses ».
Le chef d'État cubain a exprimé sa gratitude pour toute l'aide apportée « en ces temps difficiles que traverse notre pays », et a souligné la manière « très exemplaire » dont le Premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines a conduit la position des Caraïbes et de l'Amérique latine face à l'exclusion de Cuba lors du dernier Sommet des Amériques.

Photo: Alejandro Azcuy 

Le président a également souligné la position historique de soutien à Cuba, année après année, à travers le vote en faveur de la Résolution contre le blocus présentée par la plus grande des Antilles devant l'Assemblée générale des Nations unies. Il a notamment salué l'aide solidaire qui est arrivée de Saint-Vincent-et-les-Grenadines dans « les moments les plus aigus du pic pandémique que nous avons connu en 2021 », à travers l’envoi d’un important groupe de fournitures médicales, ainsi que le soutien apporté dans d'autres scénarios complexes auxquels Cuba a été confrontée.
Ce sont des faits, a-t-il affirmé, qui « nous montrent qu'il existe une amitié, une relation bilatérale, qui va au-delà de l’aspect formel ».
Le président cubain a évoqué le fondement de ces liens et les sentiments communs qui les distinguent, tout en considérant cette visite comme une manière d'honorer « l'héritage de la façon dont ces relations ont été forgées, sur la base de l'amitié entre vous et notre commandant en chef Fidel Castro », et avec le général d'armée Raul Castro, qui a donné une continuité à cet héritage.

Photo: Alejandro Azcuy 

Continuité. C'est aussi ce que la délégation cubaine apporte à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, car, comme l'a dit le chef de l'État au Premier ministre : « nous tous qui sommes ici, qui faisons partie des générations qui sont nées avec la Révolution ou après le triomphe de la Révolution et qui, ces dernières années, par un processus naturel, ont assumé des responsabilités fondamentales dans la direction du pays, ratifions notre volonté et notre désir de continuer à favoriser et à renforcer les relations avec les Caraïbes, les relations avec Saint-Vincent-et-les-Grenadines. »
Nous continuerons à consolider, a-t-il souligné, « l'excellent niveau de nos relations politiques et c'est, avant tout, le message que nous voulons apporter à ces entretiens officiels ».
Parmi les multiples actions qui peuvent être développées dans les deux sens pour renforcer les liens de coopération, le président cubain a souligné le rapprochement dans le secteur du tourisme, dans la production alimentaire, dans la formation des ressources humaines, dans les domaines de l'infrastructure et de la construction, dans les échanges de santé et de médicaments, ainsi que les actions visant à atténuer les effets du changement climatique.
Nous ne pouvons pas non plus ignorer, a-t-il dit, les relations dans les domaines culturel et sportif, notamment la culture, « car c'est dans la culture que réside nos essences, en considérant la culture comme quelque chose de plus universel : la culture est ce qui nous unit ».

UNE VISITE PLEINE DE SYMBOLISMES ET D’ENGAGEMENTS

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a qualifié la visite du président cubain de « symbolique ». Elle l’est à bien des égards, a-t-il déclaré, car « elle cimente les relations entre nos peuples, nos gouvernements et nos pays, et elle cimente également la solidarité internationale et les relations d'humanité entre nous ».
Cette visite confirme, a-t-il souligné, la volonté des deux pays d'aller de l'avant dans la consolidation de plusieurs projets qu' « il nous appartient, ainsi qu’à nos États respectifs, de faire en sorte de les mener à bien ».
Il a été question de fraternité, a-t-il dit, et avec les actions que nous avons effectuées en faveur de Cuba, « nous n'avons voulu que manifester la gratitude que nous ressentons pour ce que Cuba a fait pour nous et pour le monde de manière si désintéressée ».
L'ami s'est souvenu de Fidel, ses « conseils et ses enseignements », lorsqu'il disait que « l'on ne donne pas ce qui nous reste, mais que l'on partage simplement ce que l'on a ». Il s'agit d'un principe de solidarité internationale et aussi d'idées et de principes qui se reflètent dans l'Ancien et le Nouveau Testament de la Bible.
« Il y a des choses qui sont petites, mais ces petites choses exigent aussi d'être respectées, et c'est le cas de Cuba », a-t-il dit. Il a ensuite mentionné les nombreuses occasions où Saint-Vincent-et-les-Grenadines a reçu le soutien de la plus grande des Antilles, comme la coopération dans la construction de l'aéroport, dans l'agriculture, dans la construction du Centre de diagnostic médical, et autres.
Il a évoqué l'Opération Miracle, cette œuvre merveilleuse, qui « touche profondément les habitants de Saint-Vincent-et-les-Grenadines », en permettant à des milliers de personnes de recouvrer la vue gratuitement.
Une fois de plus, il a exprimé toute sa gratitude pour Fidel, car c’est en lui que se trouve les essences d'un Programme qui est, à bien des égards, un hymne à la solidarité et à la vie.

source : https://fr.granma.cu/mundo/2022-12-05/saint-vincent-et-les-grenadines-et-cuba-une-relation-fraternelle

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :