Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le PCR salue un dirigeant de classe mondiale

Lettre du Parti communiste Réunionnais au Parti communiste Chinois, à l’occasion de la disparition de Jiang Zemin. 

mardi 6 décembre 2022


Informé du décès de Jiang Zemin, le Parti communiste Réunionnais présente ses condoléances au Parti communiste Chinois dirigé par XI Jinping, à son peuple multi-ethnique, et s’incline devant la dépouille du défunt. Président de la Chine de 1993 à 2003, il a opéré la transition vers le nouveau millénaire et préparé son parti aux défis du premier siècle, en particulier celui d’assurer le passage vers un monde multipolaire. 


Jiang Zemin disparaît au lendemain du 20e Congrès du PCC qui a fait le bilan des victoires obtenues depuis la fondation du Parti, en 1921, et qui a souligné l’apport théorique et pratique de ses dirigeants. Jiang Zemin apparaît ainsi comme un dirigeant politique exceptionnel, de classe mondiale. En effet, c’est une expérience unique de diriger un pays comptant 20% de la population mondiale, dans un contexte historique changeant. La plus belle des victoires est certainement l’élimination de la pauvreté absolue, dans cet immense pays, actée en 2021. 

Lorsque Jiang Zemin quitte la direction du pays, en 2003, la Chine est déjà entrée dans l’ère de la mondialisation des échanges et du marché unique. Le peuple chinois a supporté des sacrifices sociaux énormes pour s’adapter aux conditions de son adhésion à l’OMC, en 2001. Du côté des pays riches, les États-Unis vivaient au-dessus de leurs moyens. Les contradictions ont engendré la crise du sur-endettement des ménages qui ont éclatées, en 2008.

Cela a conduit à l’affaiblissement du capitalisme occidental et propulsé la Chine sur la trajectoire de retrouver sa place de leader mondial d’avant les invasions occidentales et les occupations japonaises. Le FMI situe, en 2014, l’année où le PIB chinois a dépassé le PIB américain, corrigé de l’inflation. C’est sous la présidence de Jiang Zemin qu’en 1995, la Chine a récupéré l’enclave Macao, colonisée par le Portugal et, en 1997, les Territoires de Hong Kong annexées par l’Angleterre. Ces victoires ont été obtenues sans guerre. 

Le contraste est saisissant avec l’Occident qui a gardé la mentalité de la guerre froide et fomenté des conflits armés partout. Jiang Zemin a eu à traiter, en 1999, le bombardement de l’ambassade de Chine à Belgrade, puis en 2003, la destruction de l’Irak. Dans les 2 cas, les États-Unis, l’Otan et ses alliés se sont permis de détruire des pays, semer la mort et la désolation, sans mandat de l’ONU. 

Sur le plan théorique, Jiang Zemin est responsable du concept de « la triple représentation ». Il a réaffirmé la référence au marxisme et la primauté du Parti communiste dans la société chinoise. 

C’est dans ce contexte de profond changement planétaire et de l’approfondissement des connaissances réciproques qu’une délégation du PCR a été invitée à Beijing en 1985. A peine 7 ans, après le tournant historique de 1978. L’URSS était encore présente. La zone économique spéciale de Shenzhen, crée en 1980 par Deng Xiaoping était encore à ses premiers balbutiements. Un vide de 20 ans venait d’être comblé entre les 2 partis, par Paul Vergès et Hu Yaobang. 

La délégation était porteuse d’une pétition associative en faveur d’un Consulat de Chine. Après de longues démarches politiques, institutionnelles et culturelles, la représentation chinoise a ouvert ses portes en février 2010, dans les locaux de la Région Réunion. Le Consul avait découvert l’existence de la première classe de langue mandarin au Collège Juliette Dodu, ouvert au début des années 90.

C’est sous la gouvernance de Jiang Zemin que les écoles primaires « Ile de La Réunion » de Nian Yu Shan et Gong Qing Cun ont été réalisées après les terribles inondations de 1998 qui ont emporté des villages. Elles ont été inaugurées à la rentrée scolaire de l’an 2000 par l’Association Solidarités Chine-Réunion. En 2003, à Tianjin, Paul Vergès signait avec Dai Xianglong une « Convention-cadre relative à l’établissement de relations d’échanges et de co-développement entre la Municipalité de Tianjin et la Région Réunion ». Une délégation d’enfants de 2 écoles avaient fait le déplacement pour remettre un message affectueux à Paul Vergès. 

Ces échanges soutenus entre le PCC et le PCR ont ouvert la voie à de plus belles opportunités à saisir, aujourd’hui. Proposée par la partie chinoise, l’IDM (Initiative pour le Développement Mondial) et l’ICR (Initiative Ceinture et Route) sont de puissants outils opérationnels. Puisse la disparition de dirigeants de classe mondiale, Paul Vergès, en 2016 et Jiang Zemin, en 2022, réveiller l’intense besoin de co-développement durable et d’amitié entre les peuples Réunionnais et Chinois. 

Le Port, le 5 décembre 2022, 
Parti communiste Réunionnais.
Ary YEE-CHONG-TCHI-KAN

source : https://www.temoignages.re/international/le-pcr-salue-un-dirigeant-de-classe-mondiale,105907

Tag(s) : #PCR, #PCC

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :