Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié le 30/11/2022 par PCF

Retraites – Mettre en échec le projet gouvernemental

Le 24 novembre dernier se tenait une réunion des secrétaires départementaux. Extraits du rapport introductif d’Igor Zamichiei. À l’ordre du jour de cette réunion, trois sujets : l’actualité politique et sociale, la campagne contre la réforme des retraites et la préparation du 39e Congrès.

Sur ce sujet (transports) comme sur les salaires ou lors de la bataille des retraites qui s’annoncent, nous avons besoin de construire des victoires contre le pouvoir. C’est l’enjeu des prochaines semaines. Car le pouvoir avance aujourd’hui à marche forcée pour imposer sa politique. On l’a vu avec l’utilisation à répétition du 49-3 sur le PLF et le PLFSS. Et cela s’est poursuivi dans les deux Assemblées cette semaine. Nous défendons en commun avec l’ensemble des forces de gauche d’ultimes motions de censure sur les projets définitifs.

Le gouvernement est bien décidé à tenir son agenda de régressions sociales pour faire payer la crise au peuple. (…)

Concernant le projet de réforme des retraites, je ne reviens pas sur l’ensemble du projet car nous vous avions transmis le rapport d’Olivier Dartigolles au CEN pour le groupe de travail national, qui avait présenté les enjeux. (…)

Dans le cadre des échanges avec les forces de gauche et écologistes, les associations et plusieurs syndicats, nous constatons des avancées et des obstacles dans la préparation de la riposte.

Côté avancées, toutes les forces refusent le socle du projet gouvernemental. C’est un point important. Et toutes sont en dialogue grâce à l’initiative de Fabien Roussel qui a réuni l’ensemble des groupes de gauche à l’Assemblée et au Sénat et réalisé avec eux des auditions des principales forces syndicales.

Côté obstacles, les divergences stratégiques demeurent. Lors de la dernière réunion inter-organisation et ce matin dans le cadre de notre réunion avec les forces de la Nupes, LFI a maintenu sa volonté de fixer une date en janvier pour une marche nationale sans attendre une éventuelle date syndicale. Seuls le NPA, le POI et des associations ont approuvé cette proposition, à cette heure rejetée par le PS, EELV et les forces syndicales. Pour notre part, nous proposons nous aussi de ne pas valider cette proposition et de faire plutôt celle du soutien à toute date de l’intersyndicale et d’une campagne commune de toutes les forces à travers des réunions publiques partout en France pour révéler le projet gouvernemental et mettre en débat des propositions alternatives.

Je vous propose d’ailleurs que le Parti engage dans les jours et semaines qui viennent une grande campagne pour mettre en échec le projet gouvernemental et rassembler autour de propositions pour une réforme visant une bonne retraite pour toutes et tous.

Mesurons que si le gouvernement est déterminé à faire passer sa réforme, une majorité populaire existe pour la contester : la population française refuse en effet à une très forte majorité, 75 %, le recul à 64 ou 65 ans de l’âge du départ à la retraite. Et plus largement, les enquêtes d’opinion indiquent un rejet général de la politique du Président de la République, un rejet majoritaire dans toutes les catégories de la population.

Grâce au groupe de travail national du Parti et au secteur communication, nous disposons de tous les éléments pour lancer notre campagne : le projet de brochure sur le projet gouvernemental et notre propre projet, avec des propositions précises et financées pour garantir la retraite à 60 ans. Il sera maquetté et envoyé aux fédérations pour des formations et pour diffusion dans les initiatives publiques ; une affiche appelant à un référendum (c’est la reprise aux couleurs des Jours heureux de la précédente affiche de la bataille de 2019) ; un site Internet ; un modèle de tract qui sera disponible dans les jours qui viennent. (…)

Un mot pour terminer sur la préparation de notre Congrès qui va s’accélérer.

En effet, dès le vote de la base commune par le Conseil national des 3 et 4 décembre, le débat va s’amplifier dans le Parti.

Depuis les conseils nationaux de juillet et de septembre qui ont lancé la préparation du Congrès, les commissions nationales de la transparence des débats, de la base commune et des statuts sont au travail.

Une centaine de contributions ont déjà été publiées sur le site Internet    qui va continuer d’évoluer au fil des prochaines semaines pour rendre compte de la préparation du Congrès. Vous pouvez d’ores et déjà y retrouver toutes les contributions et les premières informations sur le travail des commissions.

En outre, un groupe de travail national que coordonne Igor Zamichiei, comportant l’ensemble des services du siège national concernés et la fédération des Bouches-du-Rhône, se réunit régulièrement pour la préparation du Congrès national en lui-même et évalue si les conditions matérielles sont bien réunies pour la tenue du Congrès à Marseille.

Dans le cadre de ce travail, nous avons notamment échangé dans le groupe de travail et au CEN sur le format du Congrès et nous proposerons au prochain CN qu’il se tienne sur 4 jours, du vendredi 7 au lundi férié 10 avril ; un jour de plus qu’initialement annoncé, pour le temps nécessaire du débat sur l’ensemble de l’ordre du jour qui comprend cette fois-ci la révision des statuts.

Afin notamment de gérer au mieux collectivement le transport et l’hébergement, les fédérations ne doivent pas s’engager unilatéralement dans des réservations pour leur délégation, et travailler en lien avec le secteur national de la Vie du Parti sur toute décision.

Le projet de base commune adopté ce week-end sera transmis dès lundi 5 ou mardi 6 décembre au plus tard après le vote à toutes les fédérations.

Des AG de sections, des conseils départementaux peuvent d’ores et déjà être programmés pour commencer à en discuter.

Je vous rappelle aussi qu’à ce Conseil national nous élirons la commission des candidatures et que vous devrez désigner un représentant ou une représentante de votre fédération pour y participer. Nous voterons également la clé de répartition des délégations au Congrès. Je rappelle que le nombre de cotisants retenu pour les délégations au Congrès sera le nombre enregistré à la fin de l’année au 31 décembre. Nous laisserons bien sûr quelques jours encore début janvier pour saisir les dernières cotisations reçues.

Puis vous avez en tête le calendrier : début janvier nous ferons le point sur d’éventuels textes alternatifs, et fin janvier ce sera le vote des communistes.

Toutes les fédérations recevront, une dizaine de jours avant le vote, une brochure comportant l’ensemble des textes comme support de discussion pour les AG.

Puis au Conseil national de début février, le projet de réforme des statuts sera adopté.

Dans la foulée le texte de base commune retenu par les communistes et le projet de réforme seront envoyés à toutes les fédérations pour préparer les congrès des sections et des fédérations.

Travaillons à amplifier le débat dans le Parti et à faire que le maximum de communistes y participent !

source : https://www.pcf.fr/retraites_mettre_en_chec_le_projet_gouvernemental

Tag(s) : #PCF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :