Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2022-11-19 13:58:42

      

La Havane, 19 nov. (RHC)- Jorge Richter, porte-parole de la présidence bolivienne, a dénoncé, dans des déclarations à Russia Today les objectifs de la grève illimitée dans le département de Santa Cruz.

La grève a été convoquée apparemment pour exiger que la date fixée pour le recensement de la population et des logements soit avancée.

"Ce qu'ils recherchent, c'est de dévaster l'économie pour que ce soit un des éléments qu'ils puissent exposer comme ce qu'ils recherchent: l'échec du gouvernement", a assuré Jorge Richter.

Le gouvernement bolivien, dirigé par son président, Luis Arce, et suivant les recommandations d’une commission technique, a fixé la semaine dernière la date du recensement de la population et du logement au 23 mars 2024. Cependant, le comité civique de Santa Cruz et son gouverneur d'opposition, Fernando Camacho, ne sont pas disposés à lever la grève, près d'un mois après son début.

Dans ses déclarations à Russia Today, le porte-parole de la présidence de la Bolivie, a assuré que la position de Fernando Camacho vise à construire un "outil politique" qui lui permettra d'avoir "le contrôle territorial du département de Santa Cruz". De même, et au moyen de "pressions" et de "violence installée", son objectif ultime est de "tendre vers une rupture institutionnelle" et de parvenir au "renversement de l'État plurinational de Bolivie".

"Ils veulent construire un gouvernement qui leur ressemble en termes d'identités sociales. Bien sûr, cela signifie une société de hiérarchie sociale que l'État plurinational, précisément, depuis 2009, a laissé derrière lui", a-t-il souligné.

Jorge Richter a rappelé qu'il s'agit d'une stratégie déjà vue des années auparavant. Après avoir cité la crise politique de 2019 en Bolivie et la grève civique de 2021, il a souligné qu'à cette occasion "ils ont essayé d'exercer une pression par le même mécanisme sous le prétexte du processus de recensement".

Source: Russia Today

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/305457-la-greve-a-santa-cruz-vise-a-une-rupture-institutionnelle-denonce-la-bolivie

Tag(s) : #Bolivie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :