Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photo: Freddy Pérez Cabrera

• En janvier, le Département d'État a placé la Banque financière internationale sur la liste des entités cubaines soumises à des restrictions.
En janvier, l’entreprise North American Sugar Industries Inc. a intenté des poursuites contre les sociétés étasuniennes BBC Chartering LLC et DSV AIR & SEA Inc.
Le Département d'État a annoncé au début de l'année l’inclusion de Cuba sur la liste des États parrainant le terrorisme.
Cuba a été inscrite, en janvier, sur la liste des adversaires étrangers du Département du commerce en janvier, en vertu de l’Ordre exécutif 13 873, signé par Trump.  
L'OFAC a annoncé en février un arrangement visant à éviter un procès civil avec la société de services financiers numériques BitPay, Inc (Atlanta, Géorgie). L’accord inclut une amende de 507 375 dollars.
En février, Biden a émis un avis prolongeant d'un an l'état d'urgence national relatif à Cuba, déclaré par le président William Clinton le 1er  mars 1996.
Hilda M. Castañedo Escalon a intenté, en mars, une action en justice contre les entreprises Trafigura Trading llc (États-Unis), Trafigura Trading LLC (Singapour) et Trafigura Group Pte Ltd (Singapour) en tant que prétendue héritière et représentante d’actionnaires des sociétés propriétaires des mines de Matahambre.
Rancho King Inc. a intenté une action en justice, en mars, contre plusieurs entreprises cubaines, alléguant que les défendeurs utilisent et continuent de bénéficier des propriétés qui leur ont été confisquées.
En mai, le Secrétaire d'État a notifié au Congrès la certification de Cuba comme pays qui « ne coopère pas pleinement » avec les efforts de lutte contre le terrorisme des États-Unis.
En septembre, Biden a signé un mémorandum prolongeant d'un an l'application de mesures économiques contre Cuba dans le cadre juridique établi par la Loi sur le commerce avec l'ennemi de 1917.
La société allemande Brüel & Kjær Vibro Gmbh, fournisseur de la technologie pour les systèmes de surveillance des vibrations des turbines thermiques de l'Union nationale électrique, a annoncé qu'elle ne conclurait pas de contrats avec Energoimport.
En octobre, le fournisseur français CNIM a informé la société commerciale Devexport qu'il ne serait pas en mesure de poursuivre les contrats de pièces détachées pour la Centrale thermoélectrique Antonio Guiteras en raison de la réglementation étasunienne.
L'impact sur la production et les services du secteur agricole entre 2021 et 2022 ont provoqué des pertes de 270 932 307 dollars.
La société cubaine Transimport a réalisé 518 demandes pour l’achat d'équipements. Il n'a reçu que 9 % des demandes.
Au total, cent banques étrangères ont été identifiées comme étant impliquées dans 261 actions de clôture de comptes et autres transactions, dont l'impact sur le secteur bancaire et financier s'est élevé à 260,8 millions de dollars, soit 93 millions de plus que ce qui avait été signalé entre janvier et juillet 2021.
Des dizaines de missions diplomatiques cubaines dans le monde ont vu leurs comptes fermés dans les banques qui leur fournissaient traditionnellement des services, car ces dernières craignent des représailles de la part du gouvernement étasunien.
 
2022

La banque multinationale néerlandaise, Internationale Nederlanden Groep, a décidé en janvier de bloquer tous les dons réalisés à la délégation de l'Internationale progressiste qui devait se rendre à Cuba.
La plateforme numérique d'hébergement Airbnb Payments, Inc. a dû payer, début 2022, une amende de 91 172 dollars, imposée par l'OFAC, pour avoir accepté des paiements d'Étasuniens ayant voyagé à Cuba en dehors des catégories autorisées par la Maison-Blanche.
Alors que des dizaines de pays, d'amis et de Cubains vivant à l'étranger ont manifesté leur solidarité avec Cuba après l'incendie de la base de superpétroliers de Matanzas, le blocus a continué d'entraver l'arrivée de l'aide internationale dans le pays.
L'Association nationale d'amitié Italie-Cuba n'a pas pu effectuer un virement sur le compte de la Banque financière internationale, destiné aux dons en cas d'urgence, car la banque BPM et la succursale milanaise de la Banca Etica ont affirmé que la Banque financière internationale figurait sur la liste des entités sanctionnées par le Département d'État étasunien.

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-11-04/chronologie-des-agressions-les-plus-recentes

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :