Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photo : Pensando Américas 

Six décennies ont permis de renforcer et de développer les relations politiques, qui sont aujourd'hui excellentes, et de promouvoir les liens économiques et la coopération entre Cuba et l'Algérie, a déclaré Rodrigo Malmierca Díaz, ministre du Commerce extérieur et des Investissements étrangers, lors de la cérémonie marquant le 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.
La cérémonie présidée par le Premier Secrétaire du Comité central du Parti communiste et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a eu lieu le 18 octobre à la salle Portocarrero du Palais de la Révolution.
Ce fut un espace d'hommage et de gratitude pour le soutien que les peuples et les gouvernements se sont apportés dans des moments extraordinaires. Ce fut également l’occasion de reconnaître l'impulsion donnée par Fidel, Raul, le Che et les amis Houari Boumediene et Abdelaziz Bouteflika, présidents du pays frère du Maghreb, à la promotion de ces relations à différentes époques.
Les deux pays, a déclaré Malmierca Diaz, ont partagé des processus sociaux de nature populaire et anti-impérialiste, et il a souligné que c’était « le moment d'agir avec unité, cohésion, créativité et solidarité pour défendre nos intérêts collectifs. »
Les relations entre la République algérienne démocratique et populaire et Cuba sont un exemple incontestable d'amitié, de coopération, de solidarité et de liens étroits entre les deux peuples et gouvernements, ainsi qu'entre leurs principaux dirigeants, a-t-il déclaré.
Il a rappelé l'envoi, en mai 1963, de la première brigade médicale internationaliste cubaine à l'étranger, dont la destination était, précisément, l'Algérie. Un long et fructueux chemin commençait pour Cuba dans son objectif de partager ses professionnels et ses connaissances avec les pays frères au bénéfice de la santé des peuples.
Au nom de Cuba, il a remercié le peuple et le gouvernement algériens pour leur prise de position dans les forums internationaux afin de rejeter le blocus économique, commercial et financier génocidaire et criminel imposé par l'administration étasunienne à la plus grande des Antilles.
Cuba continuera à apporter sa modeste contribution, malgré les difficultés. « Nous le faisons avec la conviction profonde que la solidarité n'est pas une option, mais une nécessité », a-t-il déclaré.
Lors de la cérémonie – en présence du Premier ministre Manuel Marrero Cruz, du ministre des Relations extérieures Bruno Rodriguez Parrilla, et du ministre des Forces armées révolutionnaires, le général de corps d'armée Alvaro Lopez Miera, tous membres du Bureau politique, ainsi que le commandant de l'armée rebelle, José Ramon Machado Ventura, et le vice-Premier ministre Ricardo Cabrisas Ruiz – l'ambassadeur d'Algérie sur  l'Île, Abdelkrim Benchiach, a reconnu que l'appui et le soutien de Cuba ont permis à plusieurs peuples de recouvrer leur indépendance, d'assurer leur souveraineté et de construire leur pays. Il a félicité l'archipel pour son élection à la présidence du Groupe des 77 plus la Chine pour 2023.
Rappelant le 17 octobre 1962, date de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, il a reconnu l'excellence des liens politiques qui les distinguent et qui se consolident chaque jour « à travers une coopération multiforme et une concertation fructueuse sur les questions d'intérêt ».

Photo: Estudios Revolución
Photo: Estudios Revolución

Photo: Estudios Revolución

source : https://fr.granma.cu/mundo/2022-10-19/la-solidarite-nest-pas-une-option-cest-une-necessite

Tag(s) : #Cuba, #Algérie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :