Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2022-10-03 10:11:31

 

 

 

La Havane, 3 oct (RHC) La Casa de las Americas de Cuba a dénoncé les ennemis de la Révolution qui veulent capitaliser sur le malaise logique des citoyens de l'île privés des services de base par l'ouragan Ian.

Dans une déclaration intitulée "Ante la Cuba virtual, la Cuba real" (Face à la Cuba virtuelle, la Cuba réelle), l'institution souligne que ceux qui souhaitent mettre un terme au processus socialiste sur l'île espèrent que la nature finira par accomplir ce que tant de tentatives désespérées de détruire la révolution n'ont pas réussi à faire.

Aujourd'hui, ils politisent les manifestations et les protestations spontanées, utilisent les réseaux pour susciter des discours de haine hystériques et agressifs, incitent à la violence de rue, s'opposent au moindre assouplissement du blocus et suivent au pied de la lette le scénario du coup d'État en douceur, avertit le document.

Elle rappelle que dans quelques jours, cela fera 60 ans de la crise des missiles, peut-être le moment le plus dangereux pour le processus révolutionnaire.

Selon le texte, une fois de plus, le destin offre aux Cubains l'alternative de se rendre à l'adversité et aux menaces ou de s'imposer à eux avec imagination et audace.

Aucun "État échoué", comme le prétendent certains ennemis, ne pourrait rêver de la deuxième option ; aucun peuple digne de ce nom ne la soutiendrait, note la déclaration.

Il précise que Cuba se remet de la dévastation causée par l'ouragan Ian ces derniers jours et qu'au lieu de la répression attribuée au "pays virtuel" fabriqué de toutes pièces, dans le "réel", les autorités visitent en permanence les zones touchées et parlent directement avec la population. (Source : PL)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/300793-denonciation-de-la-manipulation-de-la-situation-a-cuba-apres-louragan

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :