Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plainte pénale pour apologie du génocide contre les communistes
par Paco Col | 15 oct. 2022 | Actualités, PCC | 0 commentaires


Le Parti communiste colombien a déposé une plainte pénale auprès du bureau du procureur général après que, le 26 septembre, en pleine manifestation contre le gouvernement du président Gustavo Petro, certains manifestants ont invité les militaires à réaliser des coups d'État et ont prôné la résurgence des groupes paramilitaires.

Auteur : Carolina Tejada

Ce jour-là, Mme Luz Fabiola Rubiano a tenu des propos racistes graves contre la vice-présidente Francia Márquez devant un journaliste. Quelques secondes plus tard et avec un langage symbolique, mettant sa main comme une gâchette sur sa tempe, elle a dit : " on ne discute pas avec un communiste, on lui tire dans la mule et ensuite on va à la rivière ".

Pour le PCC, ces discours de haine qui appellent à l'élimination de personnes parce qu'elles sont communistes "sont une apologie du génocide politique contre ceux d'entre nous qui ont historiquement souffert de la persécution et de la barbarie de la guerre, ils portent atteinte à la dignité humaine de notre militantisme et de celui des secteurs de la gauche et mettent en danger nos vies, notre sécurité et notre intégrité personnelle", déclarent-ils dans un communiqué public.

Depuis sa constitution il y a 92 ans, la PCC a été victime de graves violations des droits de l'homme et de manquements au droit international humanitaire, comme l'a reconnu l'Unité nationale des victimes en juillet 2017. Et, après avoir soumis un rapport à la Juridiction spéciale pour la paix, JEP, avec 1 300 victimes liées pour obtenir les droits à la vérité, à la justice, à la réparation et aux garanties de non-répétition, elle a été reconnue comme victime en mai 2021.

Ces actes victimaires sont promus par l'extrême droite et exécutés par des paramilitaires, ceux-là mêmes qui, lors de la récente mobilisation, ont été appelés à s'activer pour assassiner. "En tant que parti politique, légalement constitué et en tant que victimes, le 4 octobre, nous avons demandé par le biais d'une plainte pénale au bureau du procureur général qu'une enquête soit ouverte pour la commission de crimes commis par ceux qui ont fait l'Apologie du génocide, envisagés dans l'article 102 du Code pénal, modifié par l'article 7 de la loi 1482 de 2011, par lequel ils sont configurés comme des comportements punissables, et contreviennent au droit à la dignité humaine." Le PCC assure que l'incitation à la création de groupes paramilitaires, qui ont causé tant de dommages et de barbarie dans notre pays, est un appel à la prolongation de la barbarie.

L'appel du PCC est pour une transition démocratique vers la paix.


Jaime Caycedo Secrétaire général du PCC

Jaime Caycedo, secrétaire général du parti, assure que "ces expressions de haine, dans lesquelles il est dit que les communistes peuvent être abattus d'une balle dans la tête et jetés dans une rivière, sont des manifestations de haine anticommuniste et sont absolument inacceptables dans la société colombienne, surtout en cette période d'ouverture démocratique où nous voulons surmonter les fantômes, les stigmates de la guerre et la haine entre les Colombiens et les Colombiennes".


Le leader politique a également mentionné que le pays traverse un nouveau moment et qu'il est inacceptable de reproduire ces pages du passé. "Nous pensons que la société dans son ensemble comprend qu'il s'agit d'un nouveau moment et qu'il ne devrait pas y avoir d'impunité pour ces actes qui diabolisent des personnes en raison de leur idéologie, de leur affiliation politique, de leur façon de penser dans un contexte de coexistence civique, citoyenne et démocratique".

Enfin, le PCC appelle la société colombienne à serrer les rangs contre la haine et l'apologie de la violence. Il souligne que le pays traverse un nouveau moment. La signature de l'accord de paix pour la fin du conflit armé a ouvert la voie à la réconciliation et à la coexistence et c'est sur cet héritage que nous marchons tous, communistes.
Source : Semanario Voz

 

source : https://pacocol.org/denuncia-penal-por-apologia-del-genocidio-contra-comunistas/

Tag(s) : #Pacocol, #Colombie, #Communiste

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :