Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

01 Sep 2022
Le secrétaire général de la FSM, Pambis Kyritsis, a participé et s’est adressé à la manifestation massive pour la paix et la réunification, organisée à Chypre par les affiliés de la FSM (PEO, Dev-İŞ, KTÖS, KTOEÖS, KTAMS, BES, KOOP-SEN, DAU-SEN).

Voir ci-dessous le discours du Secrétaire général de la FSM :

Chèr.e.s collègues,

Au nom de ses plus de 105 millions de membres de 133 pays de tous les coins de la terre, je transmets à la mobilisation anti-impérialiste et anti-guerre d’aujourd’hui pour la paix et la réunification, les chaleureuses salutations militantes de la Fédération Syndicale Mondiale.

Le 1er septembre, jour du début de la Seconde Guerre mondiale avec l’attaque de l’Allemagne hitlérienne contre la Pologne, a été institué par notre Fédération comme la Journée mondiale d’action syndicale pour la paix. Une journée de commémoration pour les millions de victimes de la brutalité nazie et fasciste, mais aussi -à travers le temps- pour tous ceux qui ont payé de leur vie les rivalités impérialistes, les extrêmes nationalistes et la boulimie capitaliste pour l’expansion et plus de profits pour le capital et les monopoles.

Cette année, compte tenu de l’escalade dramatique des menaces à la paix mondiale avec la guerre en Ukraine et de l’escalade des tensions en Extrême-Orient, nos actions et nos mobilisations prennent une signification particulière.

Aujourd’hui, nous unissons tous et toutes notre voix contre les guerres et les interventions impérialistes, contre le militarisme et la militarisation des relations internationales, contre les pratiques impérialistes de sanctions, de blocus et de guerres économiques. Nous appelons à l’arrêt immédiat de la guerre en Ukraine et à la diplomatie pour prendre le relais. Nous exigeons la dissolution de l’OTAN et de toutes les coalitions militaires, l’abolition complète des armes nucléaires, le respect de l’indépendance et de la souveraineté de tous les États et le droit de chaque peuple de décider de son avenir et de la voie de son développement économique et social.

La tentative des impérialistes occidentaux d’utiliser l’invasion russe de l’Ukraine pour se présenter aujourd’hui comme des défenseurs du droit international et des droits de l’homme est clairement hypocrite et ne peut en aucun cas dissimuler leur sale rôle dans les développements internationaux.

En Yougoslavie, en Palestine, au Liban, en Libye, en Syrie, en Afghanistan, à Chypre et dans tant d’autres régions, ce sont leurs propres interventions et leurs propres guerres qui ont conduit des peuples entiers à la destruction et à la misère.

La guerre en Ukraine aggrave encore davantage la crise capitaliste mondiale.

Le chômage et l’inflation sapent implacablement le niveau de vie des travailleurs.ses. Non seulement les salaires restent stagnants mais sous prétexte de la pandémie et de la crise, dans de nombreux cas, ils sont réduits. Les libertés démocratiques et syndicales subissent de nouvelles attaques. La FSM est claire, contrairement à ceux qui sont à l’aise avec des proclamations grandioses mais qui, dans la pratique, promeuvent des compromis immoraux avec l’establishment. Elle  appelle les travailleurs.ses à mener des luttes de classe organisées, de masse, car ce n’est qu’ainsi que nous pourrons créer les conditions d’une autre voie qui sert les travailleurs.ses et les peuples et non les intérêts des États et des monopoles impérialistes.

Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons défier le système qui engendre l’impérialisme et les guerres.

Chèr.e.s collègues,

Les travailleurs.ses chypriotes possèdent une expérience de première main en matière des résultats des machinations impérialistes de l’OTAN et de ses alliés. Ils les ont vécus et continuent de les vivre de façon tragique.

La lutte commune des travailleurs.ses chypriotes, des Chypriotes grecs et des Chypriotes turcs pour la solution du problème chypriote et la réunification de Chypre fait partie intégrante de la lutte des peuples du monde pour la paix mondiale, la sécurité et la justice sociale. C’est pourquoi la FSM soutient historiquement et constamment cette lutte.

Nous exigeons une solution juste et mutuellement acceptable à la question chypriote dans le cadre d’une fédération bizonale, bicommunautaire, avec une souveraineté, une citoyenneté et une personnalité internationale, avec l’égalité politique telle que définie dans les résolutions de l’ONU. Pour un État démilitarisé et indépendant, sans armées ni bases étrangères et sans protecteurs ni gardiens.

Nous sommes fiers que les syndicats de classe de Chypre qui sont affiliés à la FSM ouvrent la voie et soient l’épine dorsale militante de cette lutte.

La FSM continuera à soutenir vos luttes. Pour une Chypre libre et réunifiée dans un monde sans guerres ni interventions impérialistes, libre de l’exploitation de l’homme par l’homme.

Vive la lutte pour la paix et la réunification de Chypre
Vive la solidarité et la fraternité des peuples.
source : https://www.wftucentral.org/le-secretaire-general-de-la-fsm-sest-adresse-a-la-manifestation-pour-la-paix-a-chypre/?lang=fr

Tag(s) : #FSM, #Chypre

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :