Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2022-09-25 13:57:08

      

Veracruz, Mexique, 25 septembre (RHC) Le gouvernement des États-Unis applique la même politique agressive et migratoire que d'habitude contre Cuba et il est responsable de la situation actuelle, a dénoncé aujourd'hui une responsable cubaine.

Laura Ivet Pujol, directrice générale des affaires consulaires du ministère des Affaires étrangères, a fait cette déclaration lors de la séance finale de la 11e Rencontre nationale des résidents cubains au Mexique, qui se déroule dans la municipalité de Cordoba, dans l'État de Veracruz, en présence de délégués de presque tout le pays.

La fonctionnaire chargée de l'attention aux résidents cubains a informé les compatriotes vivant au Mexique de la situation migratoire et des mesures prises par Cuba pour contourner le siège imposé par les États-Unis.


Elle a précisé que les groupes ennemis basés au Mexique donnent l'image qu'ils font pression sur la nouvelle situation, mais c'est faux, car c'est le gouvernement de Washington qui la fait avancer et qui ravive les mauvaises relations avec Cuba comme au début de la Révolution, violant tous les accords et une certaine stabilité dans les liens minimaux maintenus pendant des années.

Il a ajouté que cette stabilité se concrétisait par la flexibilité de certains pays de la région qui permettaient une migration ordonnée, ce qui signifiait même que ceux qui allaient vivre dans d'autres pays n'étaient pas considérés comme des migrants, mais plutôt comme des Cubains vivant à l'étranger, quel que soit le parti qui gouvernait les États-Unis.


Mais cette stabilité a été rompue en 2019 avec la pandémie Covid-19 et la nouvelle administration démocrate, ne respectant pas tous ses engagements, a effectué une régression très agressive en approfondissant le blocus et en adoptant des mesures inhumaines comme celles appliquées sous l'administration de Donald Trump.

Cela signifie, a-t-elle dit, qu'ils ont considérablement augmenté la pression migratoire, et de manière très injuste, en réduisant et en fermant presque les bureaux de leur mission diplomatique à La Havane pour obliger les Cubains à chercher des visas dans des pays tiers.

De plus, ils l'ont fait au pire moment, lorsque la pandémie était à son apogée, et ils ont maintenu et renouvelé l'inclusion de Cuba dans la liste de pays qui prétendument parrainent le terrorisme, ce qui paralyse le système économique cubain, ce qui est très injuste et un sophisme intolérable.

Tous ces éléments ont généré une très grande pression migratoire qui se maintient encore, mais elle a précisé que la grande majorité des Cubains quittent l'île sans aucun obstacle, avec leurs papiers en règle, puis à l'étranger, ils deviennent des sans-papiers dans leur empressement à atteindre les États-Unis.

Elle n'a pas caché le fait que d'autres risquent des départs illégaux avec toutes les complications qui découlent de cette situation.

Elle a dénoncé le fait que la campagne médiatique contre Cuba contribue à aggraver cette situation car elle amplifie les problèmes économiques qui ne sont pas le résultat du système politique, mais de l'intensification du blocus et de la pression sur ses alliés.

Pujol Torres a répondu aux nombreuses questions et préoccupations soulevées par les délégués, auxquelles il a répondu rapidement. (Source Prensa Latina)

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/300289-le-gouvernement-americain-applique-la-meme-politique-agressive-de-toujours-envers-cuba-photos

Tag(s) : #Cuba, #Blocus

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :