Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Evo Morales critique les doubles standards américains concernant la Bolivie

La Paz, 30 sept (Prensa Latina) L'ancien président bolivien Evo Morales a déploré aujourd'hui le double langage des États-Unis pour un rapport dans lequel ils regrettent les crimes du gouvernement de facto, mais réitèrent une version mensongère des élections de 2019.
 
 
 
 
30 septembre 2022
CDT11:26 (GMT) -0400
"Avec deux poids deux mesures, le département d'État américain exprime sa "solidarité" avec les victimes des massacres et des violations des droits de l'homme autorisés par le DS 4078, plus connu sous le nom de décret de mort du gouvernement de facto qu'il a financé, soutenu et défendu", a écrit l'ancien président sur son compte Twitter.

Dans un autre message, le leader du Mouvement vers le socialisme-Instrument politique pour la souveraineté des peuples ajoute que ce rapport au Congrès américain reprend les mensonges du secrétaire général de l'Organisation des États américains (OEA), Luis Almagro, sur les prétendues irrégularités des élections de 2019.

Une telle conclusion a servi de justification au coup d'État du 10 novembre 2019 et a ouvert les portes du pouvoir au régime présidé par Jeanine Áñez, qui a conduit à divers actes de corruption et à l'assassinat de 37 personnes dans les massacres de Sacaba et Senkata.

"Sûrement, ils diront bientôt qu'Arturo Murillo, le complice du sénateur @MarcoRubioCuba est innocent", a ajouté Morales sur le réseau social en référence à l'ancien ministre du gouvernement d'Áñez.

Murillo est en prison aux Etats-Unis et a reconnu sa culpabilité pour les actes illégaux commis depuis le portefeuille qu'il dirigeait dans l'achat de moyens pour réprimer ceux qui protestaient contre la rupture de l'ordre constitutionnel.

Le premier ex-président autochtone du pays des hauts plateaux soutient dans un autre tweet que "nous ne sommes pas surpris par cette nouvelle attaque des États-Unis. Nous serions inquiets si le pays qui a financé des assassinats, des coups d'État, des invasions et des crimes contre l'humanité nous soutenait". Nous sommes libres, dignes et souverains. Le combat continue !".

Les conclusions du département d'État sont apparues 24 heures avant une réunion convoquée vendredi à Santa Cruz par le gouverneur de ce département, Luis Fernando Camacho, avec la menace de grèves et d'actions de protestation si le recensement de la population et du logement prévu pour 2024 n'est pas réalisé en 2023.

Après un autre appel délibératif de ce type, Camacho a dirigé les soulèvements d'octobre et novembre 2019 qui ont conduit au renversement de Morales.

Les informations présentées au Congrès américain par le Département d'État contredisent les conclusions des enquêtes menées par des experts indépendants, qui ont conclu qu'Almagro avait menti et agi en faveur des putschistes.

oda/jpm
source : https://www.prensa-latina.cu/2022/09/30/evo-morales-critica-doble-moral-de-eeuu-respecto-a-bolivia

Tag(s) : #Bolivie, #EvoMorales

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :