Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photo: Martirena

Plusieurs pays, personnalités et organisations du monde entier ont condamné la décision des États-Unis de prolonger d'un an le blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba.
Selon l’agence Prensa Latina, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Mao Ning, a rappelé que le blocus constitue une violation du Droit international et des normes fondamentales des relations entre les pays du monde depuis plus de 60 ans.
La fonctionnaire a dénoncé le fait que le blocus porte atteinte aux droits des Cubains, entrave le progrès de l'Île et va à l'encontre des fondements de l'humanisme.
Elle a souligné que la Chine défend toujours le respect du droit de chaque pays à choisir son système social et sa voie de développement, s'oppose aux sanctions unilatérales et soutient Cuba dans la défense de sa souveraineté.
« Nous demandons instamment aux États-Unis d'écouter l'appel à la justice lancé par la communauté internationale, d'adhérer aux buts et principes de la Charte des Nations unies dans la gestion des relations avec Cuba et de lever complètement le blocus », a-t-elle ajouté.
De même, le Collectif ALBA-TCP-France - une organisation qui soutient les causes latino-américaines dans l’Hexagone - a dénoncé l'extension de cette loi par le président des États-Unis Joe Biden comme un acte d'ingérence qui doit être immédiatement annulé.
Avec sa décision, Biden - le douzième président à ratifier cette loi - fait preuve d'un comportement hautement hypocrite et poursuit la politique de son prédécesseur, Donald Trump, avertit le document.
Le texte accuse l’administration Biden de suivre une voie opposée aux sentiments de la communauté internationale, et condamne l'agressivité contre un pays comme Cuba, reconnu pour sa solidarité avec les autres peuples en matière de santé, d'éducation, de sport, de culture et de défense des principes d'éthique, de souveraineté et d'indépendance.
Il reconnaît la dignité des Cubains et ratifie son soutien au Gouvernement révolutionnaire et au président Miguel Diaz-Canel Bermudez.
L'Association des Cubains résidant en Équateur (Acure) a également rejeté la décision du gouvernement des États-Unis. Dans une déclaration intitulée « Cuba n'est pas seule », elle a rappelé que cette action était « une nouvelle manœuvre d'une vieille politique destinée à réduire par la faim et par les pénuries ».
À cet égard, elle précise que le siège imposé à l'archipel a empêché Cuba, pendant plus de 60 ans, d'obtenir des ressources et des devises étrangères indispensables à son développement économique, et donc d'améliorer les conditions de vie de la population.
« Jamais ils ne nous pardonneront jd'avoir choisi notre propre destin », souligne le texte d'Acure.

source : https://fr.granma.cu/mundo/2022-09-06/condamnation-de-la-decision-des-etats-unis-de-prolonger-le-blocus-contre-cuba

Tag(s) : #Cuba, #Blocus

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :