Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les détails du processus de dialogue seront communiqués aujourd'hui. Photo: Juvenal Balán

Les ministres des Relations extérieures de Cuba et de Colombie, respectivement Bruno Rodriguez et Álvaro Leyva, ont annoncé jeudi à La Havane la reprise des négociations de paix entre le gouvernement colombien et la guérilla de l'Armée de libération nationale (ELN).
« Nous aspirons à renouveler les dialogues sur cette terre de paix, afin d'entamer le chemin proposé par le nouveau président colombien Gustavo Petro », a souligné le ministre colombien des Affaires étrangères, qui a remercié l'hospitalité cubaine.
Il a transmis les salutations de son homologue colombien au Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, et a également exprimé sa solidarité pour l'incendie de Matanzas.
Il a rappelé que depuis les années 1980, Cuba a accueilli des délégués du gouvernement colombien et des groupes armés, et a été le berceau de l'Accord final de 2016 entre l'État et les Forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée du peuple (FARC-EP), un exemple pour le monde.
Il a souligné que son pays rejette l'inclusion de Cuba dans la liste unilatérale des pays parrainant le terrorisme, par laquelle ils ont tenté d'ignorer l'engagement de l'Île en faveur de la paix en Colombie et dans le monde.
Le chef de la diplomatie cubaine a souligné quant à lui que le gouvernement des États-Unis a utilisé l'accueil de membres de l'ELN dans notre pays comme prétexte - à la demande du président de l'époque, Juan Manuel Santos - pour inscrire Cuba sur la liste des pays parrainant le terrorisme, ce qui a causé des dommages incalculables à la population de l’Île.
Il a estimé qu'il voyait dans ces négociations une occasion de reprendre le dialogue et de progresser vers la paix de la manière décidée par les parties, et a souligné que le fait que cette annonce intervienne quelques jours après l'investiture du président Gustavo Petro a une grande signification pour l'approfondissement des relations entre la Colombie et Cuba.
Étaient présents à la déclaration le Haut-commissaire pour la paix, Danilo Rueda ; le sénateur Ivan Cepeda, président de la Commission de la paix du Sénat colombien ; plusieurs représentants de l'ELN, des Nations unies, de la Conférence épiscopale colombienne et de la Norvège, qui agit également en tant que garant de la paix.
Les détails du processus de dialogue seront communiqués aujourd'hui.
Les négociations de paix avec l'ELN ont débuté en 2017, sous le gouvernement de Juan Manuel Santos (2010-2018), puis se sont déplacées à La Havane.

source : https://fr.granma.cu/mundo/2022-08-12/reprise-des-pourparlers-de-paix-entre-la-colombie-et-leln-a-cuba

Tag(s) : #ELN, #Colombie, #Cuba

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :