Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le deuxième vol de solidarité du Venezuela apportait un renfort de huit pompiers, dix tonnes de mousse anti-incendie, de la poudre chimique et des équipements Photo : José Llamos Camejo

Les messages de solidarité de nombreux pays ne sont pas fait attendre. Moins de 30 heures après le terrible incendie provoqué par foudre qui a frappé un gigantesque réservoir de carburant, des avions de premiers secours sont arrivés à Cuba avec du personnel spécialisé et des ressources en provenance du Mexique et du Venezuela.
La Russie, le Nicaragua, l'Argentine et le Chili ont également offert leur solidarité, et des démarches ont été engagées avec des représentants de la Russie, de la Bolivie, de la Colombie et d'autres pays d'Amérique latine et des Caraïbes, selon le compte Twitter de la présidence cubaine.
Les Etats-Unis « ont offert des conseils techniques, une proposition déjà entre les mains de spécialistes en vue d’une bonne coordination », a expliqué le vice-ministre cubain des Relations extérieures, Carlos Fenandez de Cossio.
DEMANDE D’AIDE ET D’ASSISTANCE TECHNIQUE
Au cours de la réunion qui s'est tenue samedi, après que le deuxième réservoir de carburant a pris feu, il a été signalé que Cuba avait demandé l'aide et l’assistance technique de pays amis ayant une expérience dans le domaine du pétrole.
La réponse a été immédiate et le Premier secrétaire du Comité central du Parti et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a personnellement remercié, via Twitter, ces gestes de solidarité.   
D'autres personnalités politiques cubaines, telles que le Premier ministre Manuel Marrero Cruz et le ministre des Relations extérieures Bruno Rodriguez Parrilla, ont souligné la valeur de ces offres dans un moment aussi difficile.
« Notre politique étrangère est prête à recevoir l'aide de pays amis », a ajouté le chef de la diplomatie cubaine.
 « COMPTEZ SUR NOUS, PRÉSIDENT »
Le secrétaire exécutif de l'ALBA-TCP, Sasha Llorenti, a également envoyé sa profonde solidarité via Twitter. « Nous tenons à exprimer notre solidarité au le peuple et au gouvernement de Cuba à la suite de l'incendie de Matanzas. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés et reconnaissons les efforts héroïques des personnes mobilisés pour maîtriser cette situation », a-t-il écrit.
« Tout le Venezuela est solidaire de Cuba et du peuple de Matanzas, face à l'accident survenu à la base de supertankers », a posté le président Nicolas Maduro sur ce même réseau social, s'adressant à son homologue cubain.
« Comptez sur nous, Président », a souligné Maduro. « Une forte accolade bolivarienne ! ».
D'autre part, un ordre présidentiel du chef de l'État mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador a autorisé à un groupe de spécialistes de la compagnie pétrolière Pemex de se rendre sur l’Île pour aider à éteindre l'incendie.  
« Il y a eu une explosion, un réservoir de pétrole a commencé à brûler, puis un autre, et il y a des personnes disparues et blessées, et nous allons également aider à contrôler l'incendie. J'ai donné cette instruction à Pemex et aux forces armées », a déclaré le président mexicain, cité par l'agence de presse EFE.
Il est également émouvant de lire le communiqué du président du Nicaragua, Daniel Ortega, qui a déclaré : « Toute notre affection et notre reconnaissance pour le courage historique de ce glorieux peuple. Nous vous adressons nos profondes et sincères condoléances et notre solidarité devant cette tragédie, qui inquiète encore beaucoup les dirigeants du Parti et du gouvernement, ainsi que toutes les familles cubaines. »
Depuis la Bolivie, le président Luis Arce a signalé quant à lui : « Nous suivons de près cet événement malheureux, Cuba n'est pas seule ! »
L'ancien président Evo Morales a également posté un message de soutien dans lequel on peut lire : « Nous partageons l'angoisse et la tristesse ressenties par le peuple cubain pour les pompiers blessés dans l'incendie du réservoir de carburant à Matanzas. Aujourd'hui, l'Amérique latine doit exprimer son soutien à Cuba, le pays le plus solidaire du continent, par des actes. »
Pour sa part, l'ancien président de la République du Paraguay, Fernando Lugo, a affirmé : « Nous accompagnons ce peuple héroïque qui est un exemple pour nous tous aujourd'hui et qui continuera sans aucun doute à nous servir de boussole éthique et morale. »
Le Premier ministre bélizien John Briceño a posté pour sa part : « Nos pensées vont au peuple cubain en ce moment, en particulier aux citoyens de Matanzas. Nous prions pour le prompt rétablissement des personnes blessées dans cet accident tragique. »
Depuis l'Europe, le Haut Représentant de l'Union européenne, Josep Borrell Fontelles, a exprimé sa solidarité avec les victimes et a transmis « le soutien de l'UE au peuple cubain en ces moments difficiles ».
Le ministère russe des Affaires étrangères devait signaler dimanche sur Twitter : « En ces journées difficiles pour Cuba, nous tenons à témoigner notre soutien le plus sincère à nos amis cubains, nos condoléances aux familles et aux proches des victimes et nos souhaits de prompt rétablissement aux blessés. »
La ministre des Affaires étrangères de la Jamaïque, Kamina Johnson Smith, et le ministre des Affaires étrangères, du Commerce international et des Relations avec la diaspora du Commonwealth de la Dominique, Kenneth Darroux, ont également adressé des messages de sympathie au gouvernement et au peuple cubains.
Des messages de soutien ont également été envoyés par des commissions d'amitié interparlementaires et des mouvements de solidarité avec Cuba de l’ensemble de l'Amérique latine.
Pie de foto…
Le deuxième vol de solidarité du Venezuela apportait un renfort de huit pompiers, dix tonnes de mousse anti-incendie, de la poudre chimique et des équipements Photo : José Llamos Camejo

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-08-08/cuba-nest-pas-seule
Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :