Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photo: Estudio Revolución

Selon le Premier Secrétaire du Comité central du Parti et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, l'aide du Mexique et du Venezuela pour circonscrire l'incendie de la base de superpétroliers de Matanzas est « la démonstration d'une phrase de grand impact du président Lopez Obrador : on ne demande pas aux pays amis, on leur envoie directement de l'aide. »
Diaz-Canel a remercié le Mexique pour cette disposition : « Ce geste est lié à la volonté d'aider, mais aussi aux gestes de solidarité de Cuba en d'autres moments ; il est lié à l'histoire entre nos peuples et de nos gouvernements », a-t-il déclaré.
Il a déclaré aux journalistes : « Nous sommes confrontés à un événement qui n'est pas habituel dans le pays, ce n'est pas un ouragan. Il s’agit d'un incendie de grande ampleur sur une base de superpétroliers, lequel est très difficile à maîtriser ».
Il a fait valoir qu’à  « Cuba, nous ne disposons pas de tous les moyens nécessaires, ni de toute la technologie, si bien que nous comptons sur cette assistance technique qui nous permettra de nous comparer à eux pour savoir quel est notre niveau de connaissance et d'actualité ». Il a ajouté que nous faisons face à cette situation, aidés par l'expérience des personnes de ces pays, qui ont été impliquées dans d'autres événements de cette ampleur. «  De plus, ils sont arrivés avec le matériel et les produits chimiques nécessaires pour rendre le travail plus efficace. »
Le président a déclaré catégoriquement : « Je tiens également à souligner le rôle de notre peuple : le personnel des Forces armées révolutionnaires, du ministère de l'Intérieur et les travailleurs d'autres secteurs qui ont été en première ligne dans des situations très complexes et très dangereuses. »
Il a souligné l'attitude du peuple, la solidarité manifestée au milieu d'une situation énergétique complexe qui bouleverse tout le monde. « La population, par-dessus tout, a fait preuve d'un sens de la solidarité. Matanzas n'est pas seule, Cuba est Matanzas.  Constamment, des gens s’expriment sur les réseaux sociaux et appellent également les bureaux du Parti pour savoir ce qu'ils peuvent faire, comment ils peuvent aider. »
Il a raconté ses propres expériences de personnes qui « sont venues aux premières heures du matin pour offrir aux forces qui travaillaient, aux médecins et aux familles touchées les repas qu’ils avaient préparés dans leurs entreprises privées ».
À propos des spéculations sur les causes de l'incendie, il a insisté sur le fait qu'il s’est agi de la foudre, et qu’il y avait bien un système de paratonnerre qui fonctionnait, mais qui devait être vérifié. « La réalité, c’est que nous allons aussi surmonter cette adversité, nous allons toujours aller de l’avant, nous ne nous arrêterons jamais et nous ne nous donnerons pas pour vaincus face à une situation complexe. C’est pour cela que nous avons un peuple qui demande et exige que nous allions de l'avant, ce peuple qui nous soutient aujourd'hui avec une formidable solidarité.
« Des jours de dur travail nous attendent. L'essentiel est d'éteindre l’incendie et d'éviter qu'il ne se propage aux autres réservoirs », a-t-il précisé. « Dès que nous aurons éteint le feu et que la température sera normale dans la zone, nous serons prêts à partir à la recherche des victimes », a-t-il dit.
« Nous préparons également la manière dont, une fois cette situation passée, nous allons nous rétablir, et réparer la base. Nous devons également en tirer des leçons pour l'avenir et mettre à jour nos plans de lutte contre ce type de catastrophe. »

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-08-08/cuba-cest-matanzas

 
Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :