Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Confirmation qu’un vent d’émancipation souffle dans les anciennes colonies intégrées à la République

mercredi 27 juillet 2022, par Parti Communiste Réunionnais


Le Parti communiste réunionnais a publié hier un communiqué où il se félicite de l’élection de l’indépendantiste Moetai Brotherson à la présidence de la Délégation des Outre-mer à l’Assemblée nationale. Le PCR a adressé ce message de félicitations au Tavini Huira’atira, le parti de Moetai Brotherson, qui milite pour l’indépendance de la Polynésie et qui est également solidaire de la lutte du FLNKS et des Kanaks pour le retour de l’indépendance de la Kanaky Nouvelle-Calédonie.


Le PCR se félicite de l’élection de l’indépendantiste Moetai Brotherson à la présidence de la Délégation des Outre-mer à l’Assemblée nationale

Le Parti communiste réunionnais se félicite de l’élection du député polynésien Moetai Brotherson à la présidence de la Délégation des Outre-mer à l’Assemblée nationale. C’est la première fois dans l’histoire de la République qu’un indépendantiste est élu à fonction aussi importante dans les institutions.
Cette élection intervient à un moment stratégique. Une des priorités de la législature et de la présidence de la République sera en effet d’assurer l’évolution institutionnelle de la Kanaky Nouvelle-Calédonie vers l’indépendance dans un cadre apaisé. Moetai Brotherson est membre d’un parti qui a toujours été solidaire de la lutte des Kanaks pour recouvrer leur indépendance.
Le PCR note d’ailleurs que pour le FLNKS, l’élection de Moetai Brotherson est « une immense fierté ».

L’élection d’un indépendantiste à la tête de l’instance de l’Assemblée nationale chargée spécifiquement des Outre-mer illustre qu’un vent d’émancipation souffle dans toutes les anciennes colonies intégrées à la République. Il montre que le système d’intégration mis en place au moment de la décolonisation atteint ses limites, en témoigne l’ampleur du vote protestataire dans ces pays lors de la présidentielle et des législatives. Outre la Kanaky Nouvelle-Calédonie et la Polynésie qui revendiquent le retour à l’indépendance, la Guyane travaille sur un Projet guyanais visant à réformer le cadre pour sortir le pays de la crise sociale. En Guadeloupe et en Martinique, l’impasse de l’intégration est à l’origine de mouvements sociaux récurrents.

A La Réunion, le Parti communiste réunionnais plaide depuis sa création pour une prise en compte des spécificités de notre pays dans la République. Le PCR propose depuis 2018 la convocation d’une Conférence territoriale élargie aux forces vives pour élaborer dans la concertation la plus large un projet fait par les Réunionnais, pour les Réunionnais et appliqué par les Réunionnais. Cette voie de la responsabilité recueille un soutien de plus en plus large et diversifié.
Le PCR considère que cette voie du dialogue est la manière la plus apaisée de répondre aux défis actuels et à venir qui concernent toute notre population. La Conférence territoriale élargie montrera également que La Réunion est en phase avec cette prise de conscience de plus en plus partagée : le développement passe par une plus grande responsabilité des peuples des anciennes colonies intégrées à la République. Le PCR renouvelle donc son appel à la tenue de la Conférence territoriale élargie.

Le Bureau de presse du PCR
Le 26 juillet 2022

source : https://www.temoignages.re/politique/actualites-politiques/le-pcr-felicite-le-tavini-huira-atira-pour-l-election-de-l-independantiste-moetai-brotherson-a-la-presidence-de-la-delegation-des-outre-mer-a-l-assemblee-nationale,104753

Tag(s) : #PCR, #Réunion, #Tahiti, #Brotherson

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :