Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Ramallah, 5 juillet (Prensa Latina) Le gouvernement palestinien a accusé aujourd'hui les États-Unis de dissimuler et d'essayer d'exonérer Israël du meurtre de la journaliste Shireen Abu Akleh, dont la mort en mai dernier a provoqué une vague de condamnation internationale contre Tel-Aviv.

Nous rejetons fermement les résultats, publiés la veille, d'une enquête nord-américaine sur le crime, a affirmé le ministère palestinien des Affaires étrangères et des Expatriés dans un communiqué.

Ce rapport « nous le considérons une tentative misérable de protéger les criminels et les meurtriers et d'éviter la responsabilité pleine et directe de la partie israélienne », a-t-il souligné.

Le ministère des Affaires étrangères a critiqué les tentatives de Washington de présenter ces meurtres comme des "circonstances tragiques" et non comme une action intentionnelle comme l'a démontré l'enquête menée par le bureau du procureur général palestinien.

Peu de temps après la diffusion du rapport nord- américain, le gouvernement et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) ont rejeté le texte et ont mis en garde contre ses conséquences.

« Nous ne permettrons pas les tentatives de dissimulation de la vérité ou de timides références en pointant du doigt Israël », a écrit le secrétaire général de l'OLP, Hussein Al Sheikh, sur Twitter.

Nous n'accepterons aucune manipulation des résultats des enquêtes sur ce crime, a averti pour sa part le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abu Rudeina.

Le bureau du procureur général palestinien a également mis en doute les résultats de l'enquête nord- américaine, jugeant faux l'argument sur les graves dommages causés à la balle prélevée sur le corps de la journaliste, qui a perdu la vie alors qu'elle couvrait un raid militaire dans la ville de Jénine, au nord de la Cisjordanie occupée.

Ce n'est pas vrai, a affirmé le ministère public dans un communiqué après avoir été surpris par le rapport nord-américain, considérant qu'il est tout à fait possible de lier le projectile à l'arme israélienne qui a tiré.

Le Département d'État nord-américain a signalé lundi que pour les enquêteurs il était impossible de déterminer qui avait tiré le projectile qui a tué Abu Akleh.

« Après une analyse médico-légale extrêmement détaillée, les examinateurs (...) n'ont pas pu arriver  à une conclusion définitive sur l'origine de la balle », a-t-il précisé.

Cependant, il a déclaré qu'après avoir recueilli des informations auprès d'Israël et de l'Autorité nationale palestinienne, les experts ont considéré qu'il était probable que les coups de feu aient été tirés par des soldats israéliens.

Par ailleurs, une organisation israélienne de défense des droits humains a également critiqué aujourd’hui les résultats de l’enquête nord-américaine sur le meurtre de la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh.

Selon toutes les conclusions et enquêtes publiées à ce jour, les autorités de Tel-Aviv sont responsables de la mort de cette journaliste, a déclaré le Centre israélien d’information pour les droits de l’homme dans les territoires occupés (B’Tselem). 

Les chances que les responsables de la mort d’Abu Akleh soient jugés sont nulles, a-t-il regretté. 

peo/livp/acl/rob/mv/rob

source : https://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=889599:la-palestine-accuse-les-etats-unis-de-proteger-et-dexonerer-israel-de-lassassinat-dune-journaliste&opcion=pl-ver-noticia&catid=185&Itemid=101

Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :