Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2022-07-20 18:33:52

      

La Havane, 20 juillet (RHC) Le président du groupe d’entreprises Azcuba, Julio Andrés Garcia a déclaré ce mercredi que la production de sucre au terme de la récolte de canne durant la période 2022-2023 sera modeste dans la production de sucre mais qu’elle recherchera une plus grande efficacité.

Devant la Commission Agroalimentaire de l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire (ANPP), le directeur a expliqué que moins de centrales sucrières prendront part au processus industriel de la récolte, par rapport à la récolte précédente, dans laquelle le plan de production a été rempli à 52 pour cent de ce qui était prévu.

Il a fait valoir que dans la prochaine récolte, la canne à sucre serait broyée par les usines qui disposent du financement, ont assuré l’enrôlement productif, les machines et le transport automobile et ferroviaire.

Garcia a indiqué qu’il était prévu d’assurer le sucre nécessaire pour la consommation sociale, pour les coentreprises et pour l’approvisionnement du secteur du tourisme.

Au cours de la journée, les membres de la commission ont évalué le résultat de l’inspection effectuée dans le secteur du sucre où les législateurs de la commission ont visité 32 entreprises et des dizaines de coopératives.

Selon l’avis, la récolte 2021-2022 n’a pas permis de former tous les travailleurs, ce qui a entraîné des erreurs humaines qui ont perturbé le processus de production.

Les députés ont également fait état de la détérioration des infrastructures dans le secteur, de faibles résultats agricoles et d’un manque d’équipements techniques de transport.

Photo prise de Prensa Latina

Le rapport souligne la nécessité de renforcer la préparation des terres à l’ensemencement et à la réalisation des soins culturels après la récolte.

Le président d’Azcuba a considéré comme un problème sérieux la dette contractée par des entreprises envers des cultivateurs de canne à sucre, regroupés en coopératives, ce qui affecte la distribution de leurs bénéfices.

Il a noté que la prochaine récolte sera marquée par les effets du blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba par les États-Unis depuis plus de 60 ans.

Il a ajouté que ces conséquences avaient eu un impact sur la récolte précédente en raison de la perte de fournisseurs, de l’embargo pétrolier, du manque de financement et des retards dans l’arrivée des ressources nécessaires à sa mise en œuvre.

Julio Andrés Garcia l’a résumé en une phrase : les plans ont été élaborés sur la base de la canne disponible, mais les apports ont manqué, en plus d’autres difficultés objectives et subjectives.

La prochaine récolte se fera avec une autre conception du modèle d’affaires, et l’application des mesures adoptées pour le système des entreprises, le secteur agricole et mis en place pour le programme « Sauvez l’industrie sucrière Cubaine », qui était auparavant le moteur de l’économie cubaine. (Source : PL)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/294083-cuba-vise-a-produire-du-sucre-avec-plus-defficacite-photo

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :