Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-05-30 08:23:43

      

Photo des archives du journal El Comercio

La Havane, 29 mai, (RHC)- Une nouvelle recherche des restes de quatre des victimes du massacre de La Cantuta, l'un des crimes pour lesquels l'ancien président péruvien Alberto Fujimori est en prison, commencera lundi, a-t-il été annoncé cette fin de semaine à Lima.

Des experts de l'Institut de médecine légale retourneront dans le ravin de Chavilca, dans la banlieue de Lima, où ont été retrouvés les squelettes calcinés de six autres victimes du groupe Colina, un détachement militaire illégal qui se consacrait aux exécutions extrajudiciaires de terroristes présumés.

Les experts pensent que les restes des autres membres du groupe de neuf étudiants et d'un professeur enlevés à l'université de l'éducation, connue sous le nom de La Cantuta, torturés et abattus d'une balle dans la tête le 18 juillet 1992, pourraient s'y trouver.

Le ministère public a donné son accord au plan d'intervention médico-légal de 18 jours dans le ravin où un recycleur de rue a trouvé par hasard l'enfouissement des restes brûlés, presque à la surface de la terre, en avril 1993.

Les personnes enlevées ont été tuées la nuit de leur arrestation dans un champ de tir de la police et enterrées dans une fosse à cet endroit, mais lorsque la campagne de dénonciation des disparitions a pris de l'ampleur, les corps ont été enlevés, brûlés pour empêcher leur identification et enterrés à nouveau dans le ravin inaccessible.

En annonçant l'opération, le ministère public a indiqué qu'il s'agissait non seulement de se conformer à une décision de justice, mais surtout d'apporter des réponses aux familles des victimes qui, depuis près de trois décennies, recherchent les quatre morts pour leur donner une sépulture digne.

Le tribunal qui a condamné l'ancien gouverneur Alberto Fujimori à 25 ans de prison pour ce massacre et le massacre de 15 civils non armés, dont un enfant, à Barrios Altos, a vérifié qu'aucune des victimes n'avait de lien avec le groupe armé du Sentier lumineux, comme le gouvernement Fujimori (1990-2000) l'avait toujours soutenu.

Pour le massacre de La Cantuta, l'ancien bras droit de Fujimori, Vladimiro Montesinos, et le groupe Colina, dont Fujimori avait décoré et amnistié les membres, ont été condamnés à diverses peines.

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/289206-nouvelle-tentative-pour-retrouver-les-restes-des-victimes-dun-massacre-au-perou

Tag(s) : #Pérou

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :