Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Mexico, 8 juin (Prensa Latina) Le président Andrés Manuel López Obrador a qualifié aujourd'hui les sénateurs d'origine cubaine Robert Menéndez, Marcos Rubio et Ted Cruz de maîtres chanteurs dans les affaires de Cuba, du Mexique et du 9e Sommet des Amériques.

Il a abordé la question lors de sa conférence de presse quotidienne du matin au Palais national, en répondant à une question sur la caravane de migrants qui a quitté la ville de Tapachula, avec pour destination intermédiaire la ville de Mexico, et de là, la frontière avec les États-Unis.

La vice-présidente Kamala Harris a parlé de chiffres lors du sommet, mais il n'y a aucun plan ni rien de concret et que "maintenant il y a des élections aux Etats-Unis et tout dépend de cela et nous allons voir comment la question de la migration est résolue et ce que les Etats-Unis, qui en cinq ans n'ont rien apporté, vont vraiment faire".

D’autre part, le président mexicain a déploré les trois législateurs d'origine cubaine du fait de leur attitude de chantage et d'anti-immigration en réagissant aux accusations de Rubio et Cruz. Tous les deux ont déclaré qu'en défendant la présence de Cuba, du Venezuela et du Nicaragua au sommet,  Lopez Obrador soutenait des dictatures, et l'ont également décrit comme un trafiquant de drogue.

Il a répondu que ces sénateurs ne s'intéressent pas aux droits de l'homme, qu'ils ne cessent de violer, et que tous trois ont soutenu l'achat d'armes pour l'Ukraine à hauteur de 40 milliards de dollars et rejeté 4 milliards de dollars pour résoudre les problèmes de migration en Amérique centrale.

Il a expliqué que Rubio et Cruz sont des républicains, mais que Menéndez était un démocrate. Comme il y a une égalité 50-50 à la Chambre haute, son vote est fondamental et, pour cette raison, il fait du chantage au gouvernement de Biden et menace de ne pas voter en faveur des initiatives du président s'il n'applique pas rigoureusement des politiques punitives à Cuba et au Mexique.

Il leur a demandé de présenter des preuves que son gouvernement est allié au trafic de drogue, le confondant avec celui de Felipe Calderón, qui l'était et qu'ils ont soutenu.

En surplus, il a révélé qu'il avait la preuve du fait que Cruz était payé par la National Rifle Association afin de ne pas faire passer de législation sur le contrôle des armes à feu, et que rien qu'en 2021, il a reçu 176 000 dollars à cet effet.

« Cruz et Rubio sont toujours des républicains,  Martínez de son côté est un démocrate, le même parti que le président ; il le fait chanter et le menace, comme dans le cas du IXe Sommet des Amériques et des invitations à tous les pays.

Il a reprouvé le fait que le gouvernement d'un pays comme les États-Unis se laisse guider par des dogmes, la préméditation, la haine et se laisse prendre en otage par des intérêts personnels voire des groupes qui profitent de la douleur et de la souffrance des gens.

« Il est nécessaire et sage de savoir rectifier, de ne pas tomber dans la complaisance ; il est nécessaire et sage de changer d'opinion car seule la vérité nous rendra libres ».

Il a manifesté son espoir à l’égard de ses compatriotes mexicains vivant aux États-Unis, qui sont au nombre de 40 millions, pour qu’ils prennent conscience d'attitudes comme celles de Menéndez, Rubio et Cruz, qui dépendent du vote latino-américain, et ne votent pas pour eux.

Au départ, on n'en parlait pas, les Mexicains n'en savaient rien et on les maltraitaient, mais ce n'est plus le cas car sachant désormais que ce sont de personnes mal intentionnées, dépourvues de principes, qui agissent de mauvaise foi, a-t-il conclu.

jcc/mgtlma

source : https://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=889388:lukraine-a-ete-au-centre-des-discussions-entre-la-russie-et-la-turquie&opcion=pl-ver-noticia&catid=99&Itemid=101

Tag(s) : #AMLO, #Mexique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :