Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2022-06-21 17:03:09

 

 

 

Quito, 21 juin (RHC) La Confédération des nationalités indigènes de l’Équateur (Conaie) a ratifié aujourd’hui sa volonté de dialoguer et d’épuiser les procédures dans le cadre de la politique pour répondre aux revendications des organisations sociales en grève nationale.

La position de la Conaie a été exprimée par son président, Leonidas Iza, dans un bilan de huit jours de protestations dans la plupart des provinces de ce pays andin contre les mesures économiques néolibérales et la montée de l’insécurité.

« Nous avons décidé de rester dans la lutte, dans la résistance, comme droit des Équatoriens et nous allons épuiser toutes les procédures dans le domaine politique, nous allons épuiser le dialogue et les propositions », a déclaré le leader indigène.

Dans son intervention, Iza a appelé à ce que la lutte, concentrée à Quito, ne soit pas souillée par la violence et la criminalité, car l’objectif est de résoudre les problèmes quotidiens de la population.

Il a exhorté le président de la République, Guillermo Lasso, à réduire les actions de guerre et à augmenter les propositions politiques, pour éviter qu’elles ne provoquent l’indignation et les réactions dans la population.

Le président de la Conaie a profité de l’espace pour préciser qu’à neuf jours de manifestations, il y a des dizaines de blessés, un mort et trois personnes dont la vie est en danger.

Il a également reconnu le soutien des organisations autochtones, paysannes, féministes, de jeunes, des syndicats de travailleurs, des transporteurs et des étudiants, qui pensent que leurs voix n’ont pas été entendues et ont donc décidé de se lever et de se mobiliser.

Il a également remercié les citoyens pour leur collaboration et leur solidarité dans la lutte et a demandé aux autorités de permettre aux universités et à la Maison de la culture de devenir des lieux d’accueil pour les manifestants qui arrivent dans la capitale d’autres provinces.

Il a également indiqué que les organisations sociales travaillaient à l’élaboration d’un document en réponse aux décisions gouvernementales annoncées récemment pour répondre aux revendications sociales.

«Plus la pauvreté s’installe, plus il est possible d’instaurer le racisme et la haine. Plus la crise est profonde, plus les êtres humains deviennent vulnérables. Ce soulèvement est dû à la pauvreté et à l’inégalité, il est donc nécessaire de garantir des conditions minimales pour les surmonter», a-t-il averti.

Au cours du bilan, d’autres dirigeants de la CONAIE ont appelé à la construction d’une société interculturelle.

La grève nationale a commencé le 13 juin dernier sur convocation de la Conaie, à caractère national, territorial et indéfini, en attendant des réponses concrètes du gouvernement. (Source Prensa Latina)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/291339-les-organisations-autochtones-de-lequateur-confirment-leur-volonte-de-dialogue

Tag(s) : #Equateur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :