Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

La Havane, 27 mai (Prensa Latina) Le 21e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Alliance bolivarienne pour les peuples de Notre Amérique-Accord commercial entre les peuples (ALBA-TCP) se réunira à La Havane vendredi sans exclusions.

Au Palais de la Révolution, les présidents, premiers ministres et hauts responsables du groupe "partageront des stratégies de développement communes et remettront en cause  la situation politique régionale", a exprimé le ministère cubain des affaires étrangères.

« Ce serait franchir un pas pour le bloc d'intégration, fondé en 2004 à l'initiative de Fidel Castro et Hugo Chávez, alors présidents de Cuba et du Venezuela, en réponse au projet néolibéral que Washington cherchait à imposer au continent.

L'ALBA-TCP comprend également le Nicaragua, la Bolivie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, la Grenade, la Dominique, Antigua-et-Barbuda, Saint-Kitts-et-Nevis et Sainte-Lucie.

La lutte contre l'exclusion sociale par des mécanismes de solidarité, de collaboration et de complémentarité fait partie de ses objectifs fondateurs.

Le secrétaire général du groupe, Sacha Llorenti, a déclaré dans une récente interview accordée à Prensa Latina que « l'ALBA-TCP, considérée comme une association sans égal en raison de ses principes d'unité et d'intégration, est aujourd'hui revitalisée dans ce qu'il définit comme les nouvelles batailles pour un monde meilleur et contre l'hégémonisme des Etats-Unis».

« L'ALBA-TCP ne se replie pas face aux modèles d'un ordre international unilatéral et recherche un ordre juste, équitable et équilibré, donc elle s’avère un point de référence ».

En guise de la mise en valeur des tâches réalisées durant ces 20 années, il a fait mention du fait que quatre de ses pays membres s’étaient déclarés libres d'illettrisme.

Des millions de personnes, y compris celles d'autres nationalités, ont également recouvré la vue grâce à l'Opération Miracle.

L'ancien ministre et diplomate bolivien a affirmé que les pays du bloc figuraient parmi ceux qui ont lutté contre la pandémie de Covid-19 avec les meilleurs résultats.

À cet égard, il a dit que la Banque ALBA avait financé l'achat d'immunogènes pendant que la compagnie aérienne vénézuélienne Conviasa les avait transportés dans le cadre d'un pont humanitaire avec les brigades médicales fournies par Cuba qui a également créé et partagé ses propres vaccins.

La réunion de La Havane aura lieu quelques jours avant le début, à Los Angeles (Californie), du 9e sommet des Amériques, dont l'hôte, l'administration du président Joe Biden, a prévu l'exclusion de Cuba, du Venezuela et du Nicaragua.

Mercredi, le président cubain Miguel Díaz-Canel a dénoncé le fait que le gouvernement étasunien "a déployé des efforts intenses et exercé des pressions brutales afin de démobiliser les demandes justes et fermes de la majorité des pays de la région pour que le sommet soit inclusif".

Le président Díaz-Canel a dit qu'en aucun cas il ne participerait à la réunion prévue du 6 au 10 juin. "Nous partageons la position des dirigeants de la région qui ont fermement exigé que tout le monde soit invité sur un pied d'égalité".

Le 21e sommet ALBA-TCP prendra certainement une décision à ce sujet.

jcc/rgh/ool

source : https://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=889277:sommet-alba-tcp-a-la-havane-sans-exclusions&opcion=pl-ver-noticia&catid=19&Itemid=101

Tag(s) : #ALBA, #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :