Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Rome, 24 mai (Prensa Latina) L’altruisme manifesté par Cuba dans l’attention portée aux milliers d’enfants touchés par l’accident de la centrale nucléaire ukrainienne de Tchernobyl a été souligné ici lors d’un entretien avec les réalisateurs du documentaire Tarará.

L’ambassade de Cuba en Italie a accueilli la rencontre au cours de laquelle le réalisateur argentin du film , Ernesto Fontán, sa productrice, Tatiana Nemecek et la leader du Collectif Cuba Va, Maddalena Saccone, ont abordé les détails de leur tournée de deux mois en Espagne, France, Belgique et Italie. 

Des fonctionnaires et d’autres membres du personnel de la mission diplomatique ont participé au colloque présenté par la première secrétaire chargée des Affaires politiques, Claudia Morgade, lors de laquelle les spectateurs ont pu apprécier des extraits du film de 70 minutes sorti en novembre 2021.

Fontán a expliqué comment l’idée du film est née au sein de l’Espace de la Fraternité Argentino-Cubaine, en 2018, motivée par l’intérêt de raconter une histoire de la solidarité et de l’internationalisme de la nation caribéenne, dont il a estimé que "nous avons beaucoup d’exemples".

Il a indiqué que c’est ainsi qu’il a pris connaissance de l’histoire de plus de 26 000 enfants d’Ukraine, de Russie, Biélorussie et Moldavie, pris en charge et guéris par le programme médical développé au Camp International des Pionniers de Tarara entre 1990 et 2016.

Nous avons trouvé merveilleux de pouvoir raconter cette histoire sur laquelle il n’y avait pas beaucoup d’informations sur Internet et d’autres médias, a manifesté Fontán, qui l’a qualifiée d'"histoire  passée sous silence par les groupes hégémoniques de la communication".

Nous avons trouvé qu’il s’agissait d’une épopée de Fidel Castro et de son peuple, a déclaré le réalisateur en soulignant le contexte historique dans lequel s’est déroulé l’événement, au milieu de l’effondrement du bloc socialiste et de son impact sur l’économie de l’île.

La façon dont les médecins cubains ont soigné et guéri ces enfants est vraiment héroïque parce que durant la « période spéciale » (du début des années 90), à un moment si difficile, où tout manquait, Cuba a offert ce qu’elle avait, les médecins, la santé, la retenue humaine, a-t-il précisé.

Je pense que les enfants sauvés à Tarará ont également porté ce geste héroïque parce qu’ils ont une reconnaissance éternelle envers Fidel Castro pour avoir créé ce programme médical et je crois qu’il était juste de faire ce film pour que se diffusent des valeurs comme l’internationalisme et la solidarité, a souligné. 

Maddalena Saccone a quant à elle salué l’excellent accueil réservé au film lors de la tournée italienne organisée par son organisation, qui se terminera demain à Naples après des projections à Milan, Turin, Novara, Trente, Bologne, Pérouse et Rome.

peo/rgh/Fgg 

source : https://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=889253:reconnaissance-de-laide-medicale-de-cuba-aux-enfants-de-tchernobyl&opcion=pl-ver-noticia&catid=19&Itemid=101

Tag(s) : #Tchernobyl, #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :