Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Congrès de la Fédération syndicale mondiale s'est conclu à Rome 

Rome, 8 mai (Prensa Latina) Le 18e congrès de la Fédération syndicale mondiale (FSM) s'est conclu aujourd'hui par l'élection de Pampis Kyritsis comme nouveau secrétaire général de cette organisation pour les cinq prochaines années.
8 mai 2022
CDT08:58 (GMT) -0400
Le leader de l'Union pan-chypriote du travail et jusqu'à présent vice-président de la FSM pour l'Europe, a remplacé le Grec George Mavrikos, qui a également été élu président d'honneur après avoir été secrétaire général pendant trois mandats successifs depuis 2005.

Je suis conscient de la responsabilité que j'endosse, a déclaré M. Kyritsis, soulignant que la FSM a une longue et glorieuse histoire de lutte, avec un rôle très important dans la coordination et l'orientation des mouvements de travailleurs dans toutes les parties du monde, dans les circonstances actuelles.

Les participants à la réunion ont ratifié Michael Mzwandile Makwayiba comme président de l'organisation, dont le bureau central restera à Athènes, tandis que le bureau régional européen sera basé à Rome sous la direction de Paolo Leonardi, membre de l'exécutif national de l'Union Sindical de Base (USB).

FSM, congrès, clôture, Pampis Kyritsis
Mavrikos a présenté les membres du Conseil présidentiel élus lors du congrès, parmi lesquels le secrétaire général de la Central de Trabajadores de Cuba (CTC), Ulises Guilarte de Nacimiento, ratifié comme vice-président de la FSM pour l'Amérique latine et les Caraïbes.

M. Guilarte, qui est également membre du Bureau politique du Parti communiste de Cuba, était à la tête de la délégation de son pays à cet événement, qui comprenait également l'ambassadrice de l'île en Italie, Mirta Granda, et le directeur des relations internationales de la CTC, Ismael Drullet.

S'adressant à Prensa Latina, Guilarte a souligné la complexité de la situation internationale dans laquelle s'est déroulé le congrès, auquel Cuba a participé dans le but de consolider l'appel à l'intégration et à l'unité dans la diversité, en tant qu'outil de lutte du mouvement syndical de classe et unitaire.

L'objectif, a-t-il dit, est d'assurer l'articulation et l'intégration de tous les interlocuteurs de la gauche syndicale "pour nous mobiliser en permanence afin d'affronter plus efficacement les patrons" et de renforcer les compétences de classe du mouvement syndical international.

Le principal dirigeant de la CTC a prononcé un discours le deuxième jour de l'événement, au cours duquel il a abordé diverses questions, notamment la condamnation du blocus américain contre Cuba, et a tenu des réunions bilatérales avec les représentants d'autres délégations.

Le troisième et dernier jour, la réunion a adopté plusieurs résolutions, notamment des résolutions de solidarité avec Cuba, la Palestine, l'Iran et le Venezuela, ainsi que d'autres liées au conflit Russie-Ukraine, à la division de Chypre et au soutien des travailleurs au Pakistan, en Grèce, au Niger et en Turquie.

"Nous sommes solidaires. Pour la satisfaction de nos besoins contemporains. Contre la barbarie impérialo-capitaliste", tels étaient les messages contenus dans le slogan central de la réunion syndicale à laquelle ont participé plus de 400 délégués d'une centaine de pays, accueillie par l'USB en tant que seule organisation italienne appartenant à la FSM.

jcm/fgg

 

source : https://www.prensa-latina.cu/2022/05/08/concluyo-en-roma-congreso-de-la-federacion-sindical-mundial

Tag(s) : #FSM, #Italie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :