Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le ministre cubain des Relations extérieures, Bruno Rodriguez Parrilla, a annoncé, via son compte Twitter, que l'Assemblée générale des Nations unies reprendra cette année la discussion de la résolution cubaine exigeant la levée du blocus

Auteur: Elson Concepción Pérez | internet@granma.cu

12 mai 2022 10:05:15


Le chef de la diplomatie cubaine, Bruno Rodriguez Parrilla, a annoncé, via son compte Twitter, que l'Assemblée générale des Nations unies reprendra cette année la discussion de la résolution cubaine exigeant la levée du blocus imposé par les États-Unis à notre archipel.
Le dossier « Nécessité de lever le blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis d'Amérique à Cuba » a déjà été inscrit à l'ordre du jour provisoire de la 77e Période ordinaire de sessions de l'organisme international, qui débutera en septembre 2022 et se terminera le même mois en 2023.
Ce sera une nouvelle occasion pour les gouvernements de quasiment tous les pays du monde d'élever la voix et d'exercer leur vote pour condamner le blocus, une action que les différentes administrations des États-Unis n'ont non seulement pas respectée, mais ont ajouté de nouvelles mesures coercitives, comme les 243 entrées en vigueur sous l’administration Trump, et que le président actuel, Joe Biden, a maintenues intactes, malgré son engagement de les éliminer, qu'il a brandi comme l'une des bannières pendant sa campagne présidentielle.
Le vote de cette résolution dans le cadre de l'ONU a été l'une des preuves les plus récurrentes - chaque année, et pendant 29 ans consécutifs - de l'irrespect colossal avec lequel les gouvernements étasuniens successifs ne tiennent pas compte de l'avis unanime des nations contre une politique hostile qui, par défi ouvert et arrogance, ne fait que s'intensifier avec des mesures de plus en plus étouffantes pour le peuple cubain.
L'opportunisme criminel avec lequel les États-Unis ont voulu profiter des terribles effets de la pandémie et de la crise mondiale associée pour renforcer encore le siège économique, commercial et financier de Cuba, afin de renverser la Révolution, est un nouvel argument irréfutable qui, à la tribune de l'ONU, mettra à nu les intentions macabres de l'empire, en maintenant un blocus qui, en tant que politique, est rétrograde, mais, dans ses impacts, criminel.
source : https://fr.granma.cu/mundo/2022-05-12/lonu-reprendra-cette-annee-la-demande-de-cuba-de-mettre-fin-au-blocus

Tag(s) : #Blocus, #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :