Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Martin Luther King : un ardent défenseur des droits civils du peuple afro-américain.
Écrit par Enio Melean le 04/04/2022 . Publié dans Featured NewsNouvelles
Chaque 4 avril, la vie et l'œuvre du Dr Martin Luther King Jr, qui a laissé un héritage inestimable de luttes pour les droits civils des Afro-Américains, dans le cadre d'un changement social non violent, sont commémorées dans le monde entier. La vie de l'activiste a incarné les principes de la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations unies (ONU).

De son vivant, Martin Luther King a créé des précédents historiques en matière de défense des droits de l'homme.

Les peuples progressistes ont pleuré son départ. La vie du leader a été écourtée en avril 1968 lorsqu'il a été abattu avec une carabine Remington Peters 30-06 à pointe molle sur le balcon du Lorraine Motel à Memphis, Tennessee, où il s'était rendu pour soutenir les éboueurs noirs en grève. Les détails restent intacts avec le passage du temps, mais des questions demeurent quant à l'identité des auteurs du crime.

Sa mort, alors qu'il préparait une grande manifestation pour souligner l'extrême pauvreté de la population afro-américaine, a déclenché une vague de manifestations, de pillages et d'affrontements qui ont tenu en échec l'administration de Lyndon Johnson pendant plusieurs jours.

Assassiné

Cette date commémore les semailles de cet ecclésiastique américain né à Atlanta, réputé pour ses idéaux et qui s'est consacré à la cause de l'égalité et du respect des droits de l'homme de la population noire de son pays, des plus pauvres et de toutes les victimes de l'injustice. Son arme de combat était la protestation pacifique, au cours de laquelle il a prononcé des discours qui continuent de résonner aujourd'hui.

Luther King s'est distingué par son courage, sa solidarité et sa compétence. Il possédait de solides compétences en matière de leadership qui l'ont amené à affronter et à dénoncer les atrocités raciales et les inégalités sociales du système hégémonique américain qui prévalait à l'époque. Bien que les États-Unis aient aboli l'esclavage depuis la seconde moitié du XIXe siècle, qu'avec la guerre de Sécession de nombreux Afro-Américains se soient battus et aient perdu la vie pendant la Seconde Guerre mondiale, la discrimination et le racisme persistent, surtout dans le Sud.

Son travail acharné lui a valu un grand pouvoir de convocation et lui a permis de diriger des événements historiques tels que la marche sur Washington en août 1963, à laquelle ont participé plus de 250 000 personnes et dont l'effet s'est traduit par la proclamation des lois sur les droits civils et le droit de vote, qui garantissent le droit de suffrage libre à tous les citoyens des États-Unis, sans aucune restriction discriminatoire. Jusqu'alors, certains États avaient fondé ce droit sur des critères raciaux ou d'alphabétisation.

C'est à Washington, lors d'une conférence chrétienne, qu'il a prononcé son grand discours significatif exprimant sa volonté pleine d'espoir de réaliser un pays plein de fraternité et de justice pour tous, sans restrictions, et a prononcé son célèbre discours intitulé "I have a dream" en 1963.

"J'ai un rêve, je rêve que mes enfants vivent un jour dans un pays où ils ne seront pas jugés par la couleur de leur peau", et plus tard, il a ajouté : "J'ai un rêve, je rêve que mes quatre enfants vivent un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés par la couleur de leur peau mais par leur caractère". (...) Je rêve qu'un jour, en Alabama, les filles et les garçons noirs pourront tenir la main des filles et des garçons blancs comme des sœurs et des frères", a déclaré Martin, des mots qui continuent à être repris aujourd'hui dans le monde entier par des personnes qui luttent pour obtenir des garanties fondamentales.

En 1964, cet homme politique remarquable a également reçu le prix Nobel de la paix pour sa résistance pacifique aux préjugés raciaux dans toute l'Amérique.

Martin Luther King était un fervent partisan des Nations unies en tant qu'institution et en tant qu'idéal. Dans un discours prononcé en 1968, quelques jours avant son assassinat, il a déclaré que l'existence de la race humaine dépendait de la non-violence et que l'ONU était l'organe à soutenir pour atteindre et garantir la paix.

Il s'est rendu deux fois au siège des Nations unies, en 1964, après avoir reçu le prix Nobel de la paix, puis en 1967, à la tête d'une délégation qui a déposé une protestation officielle contre la guerre du Viêt Nam et le rôle des États-Unis dans ce conflit. À la sortie de cette réunion, devant l'enceinte de l'ONU et devant une foule de 125 000 opposants à la guerre, il a prononcé un discours sur le sujet.

source : https://mppre.gob.ve/2022/04/04/martin-luther-king-defensor-derechos-civiles-afroamericano/

Tag(s) : #MLK, #USA

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :