Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Luanda, 4 avril (Prensa Latina) L'Angola célèbre 20 années consécutives de paix, la réalisation la plus précieuse de la nation africaine après avoir obtenu son indépendance du colonialisme portugais en 1975.

Après 27 ans de guerre civile, le 4 avril 2002, le gouvernement, dirigé par le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola, et les forces d'opposition de l'Unita ont convenu de mettre fin à la confrontation armée.

Pour les annales de l'histoire, cette date a été inscrite comme la Journée de la paix et de la réconciliation nationale, en souvenir de la signature d'un protocole d'accord complémentaire au protocole de Lusaka qui a mis fin au conflit en 2002.

Le traité initial a été paraphé à Lusaka, la capitale zambienne, le 20 novembre 1994, mais n'a pas atteint le but recherché, car les insurgés ont ignoré les résultats des élections générales de 1992 et ont poursuivi le conflit sur le plan militaire.

Au total, la guerre civile qui a suivi la proclamation de l'indépendance (11 novembre 1975) a fait plus de 500 000 morts et quatre millions de déplacés, selon les documents de l'époque.

Dans le cadre d'une initiative œcuménique, Luanda a accueilli dimanche un service d'action de grâce pour 20 ans de paix et de réconciliation, auquel ont participé diverses personnalités, dont le président de la République, João Lourenço.

Au nom du gouvernement, le ministre de la Culture, du Tourisme et de l'Environnement, Filipe Zau, a déclaré lors de la cérémonie que la paix était le signe le plus évident du progrès, servant de base à la stabilité politique et au développement socio-économique du pays, intéressé à promouvoir les investissements avec des capitaux nationaux et étrangers.

Selon Lourenço, l'ancien président José Eduardo dos Santos mérite une reconnaissance particulière lors de l'évaluation du processus de paix, car il a su lire et interpréter correctement les sentiments des Angolais, désireux d'étendre l'étreinte fraternelle de la paix et du pardon entre frères, enfants de la même mère, l'Angola.

Sans aucun doute, les deux plus grandes réalisations ici ont été l'indépendance vis-à-vis du colonialisme portugais et la paix et la réconciliation nationale, a-t-il déclaré dans un discours prononcé samedi dernier.

La guerre post-indépendance a été responsable de la mort et de la mutilation de milliers de compatriotes, ainsi que de la destruction des infrastructures, a-t-il rappelé.

Selon lui, toutes les différences et contradictions entre les différents acteurs politiques et sociaux devraient être résolues par un dialogue ouvert et transparent ou par les institutions compétentes de la justice, s'il existe de fortes indications de violation de la loi.

Les partis politiques ont le devoir d'éduquer leurs militants et sympathisants à se comporter avec civilité et patriotisme, a déclaré M. Lourenço en référence directe au scénario actuel, marqué par la proximité des élections générales, prévues en août.

jcc/jf/mjm

source : https://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=888828:langola-celebre-20-ans-de-paix-et-de-reconciliation&opcion=pl-ver-noticia&catid=59&Itemid=101

Tag(s) : #Angola

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :