Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photo: Estudios Revolución

Il existe un amour indéfinissable, car même avec tous les mots du langage à portée de main, il est difficile de le décrire. Comment traduire l'émotion de voir sur de vieilles photos l'environnement dans lequel nous avons évolué, comment le faire devant le souvenir d'une chanson qui nous a serré la poitrine ou rendu heureux, comment nommer la joie de faire partie d'un groupe, de grandir et de rencontrer d'autres frères sur le chemin de la vie, d'entendre une voix qui marque notre jugement, de sentir qu'on fait partie d'une école, d'un projet ou d'un quartier ?
Il est difficile de résumer la patrie par des mots. Sa dimension échappe à tout ajustement. Il n'y a pas de noblesse chez celui qui la souille ; elle ne s'abandonne pas, même si vous ne vous y trouvez pas.
En ce moment, on pense beaucoup à Cuba. Ceux qui considèrent Cuba comme une entreprise, déforment sans vergogne les vérités, et désespèrent face à la résilience de son peuple, tentent de l'écarter du chemin, et du chemin commun par lequel le monde évolue. Une boue qui ne saurait souiller ses principes lui est jetée par ceux qui connaissent son statut de phare pour les peuples meurtris. La dernière bassesse impériale vise à l'exclure des préparatifs du Sommet des Amériques, car son exemple audacieux, éloquent, est nocif pour ses intérêts…
Cuba a des amis dont le nombre s'accroît de jour en jour. Des hommes et des femmes dignes, des forces progressistes et des pays respectables élèvent leurs voix à l'unisson pour soutenir sa démarche et défendre avec des arguments solides son système social, conçu pour tous et pour le bien de tous, qui distribue ses ressources de manière inclusive, qui construit et soutient des projets et des lois à la recherche du bonheur collectif. Et Cuba compte sur nous.
Ceux d'entre nous qui, loin de rester assis et de critiquer sans contribuer, font partie du système d'actions demandé par l'État et ses institutions pour faire avancer le pays, ont encore beaucoup à faire. Cuba est consciente de l'époque dans laquelle elle vit, et contre toute attente, elle reste en vie. Ceux qui en doutent devraient jeter un coup d'œil à ses rues ce dimanche. Il y a de nombreuses raisons de croire que ce 1er Mai n'est pas seulement une des nombreuses fois où une immense partie du peuple vivra une célébration haute en couleurs dans ses rues, ses places et ses parcs.
Comme jamais auparavant, la guerre contre sa grandeur met sa force à l'épreuve. Les anciens et les nouveaux plans visent à effacer de la planète son histoire irrévocable. Le fatras de mensonges déversés contre notre pays aura une réponse : la Place haute en couleurs, grouillante de monde, victorieuse.

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-04-29/cuba-compte-sur-nous

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :