Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Non au co-gouvernement avec les États-Unis et le FMI
BUREAU DE LA RÉDACTION 11 MARS 2022


Le parti communiste s'est prononcé contre l'approbation au parlement de l'accord avec le FMI présenté par le gouvernement.

Après plusieurs allées et venues et quelques modifications, la troïka formée par l'ambassade des États-Unis, Sergio Massa et Gerardo Morales, avec le soutien de Macrismo, qui a contribué à la plupart des votes, a réussi à approuver l'accord = imposition qui conditionnera la vie de notre peuple. Ce qui a été réellement approuvé, c'est le plan économique du FMI.

De cette façon, non seulement nous sommes soumis aux révisions, aux ajustements et à la perte de souveraineté que cet accord implique, mais c'est un pas de plus dans l'"accord politique" pour faire avancer l'impunité de Macri et de ceux qui ont fui le capital du prêt frauduleux demandé en 2018.

Nous ne devons pas abandonner. Nous devons renforcer la mobilisation pour rejeter cet accord, cet abandon de souveraineté, les conditions des États-Unis et des organisations internationales qu'ils dirigent, et avancer au niveau national et international dans les dénonciations de la dette contractée par Macri, en exigeant des enquêtes et des sanctions pour les pilleurs financiers de notre pays.

Comme nous l'avons dit, en Argentine, nous avons déjà suffisamment d'expérience accumulée à cet égard pour nous laisser berner par les discours possibilistes. Tout accord avec le FMI conditionne fortement notre souveraineté et notre avenir.

Ce n'est pas l'engagement pris publiquement par ceux d'entre nous qui ont formé le Frente de Todxs dans le but de vaincre Macri électoralement et de commencer à laisser derrière eux les politiques que Cambiemos a imposées pendant ses 4 années de gouvernement.

Un engagement central était d'enquêter sur la dette frauduleuse contractée par le gouvernement de Macri et accordée par Donald Trump pour tenter de faire réélire Macri, qui a été utilisée, comme l'ancien président l'a lui-même admis, pour payer les banques et faciliter la fuite des capitaux.

Aujourd'hui, alors qu'une grande partie du Frente de Todos a rompu avec cet engagement, nous apprécions l'attitude digne de ceux qui, tout en appartenant à cet espace et en ayant des sièges au parlement, ont voté contre l'accord.

Face à cette situation, ceux d'entre nous qui défendent les accords minimaux qui ont façonné le Frente de Todos en 2019 et restent fermes dans la conviction que le Macrismo et les politiques impérialistes dictées par les États-Unis doivent être affrontés et non négociés et cédés, ont le défi de résister à l'accord dans les rues et d'insister sur la construction d'une véritable alternative politique unie et fraternelle qui représente les intérêts de notre peuple.

La dette est avec le peuple, rejetons l'accord dans les rues.

 

source : https://nuestrapropuesta.org.ar/politica/3968-no-al-cogobierno-con-eeuu-y-el-fmi

Tag(s) : #argentine, #FMI, #Communiste, #PCA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :