Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Photo: José Manuel Correa

Le temps passe et cela fait déjà six jours que les opérations militaires russes en Ukraine ont commencé. La raison en est bien connue : les États-Unis et l'OTAN tentent d'encercler militairement la Russie et d'utiliser l'Ukraine comme base de leurs plans de déstabilisation et de confrontation.
Au lieu d'encourager les pourparlers de paix, l'OTAN, qui se trouve parmi ceux qui alimentent le conflit, a déclaré qu'elle continuera à soutenir militairement l'Ukraine dans le contexte de tension politique que traverse ce pays. Davantage de poudre n'éteint pas le feu.
Depuis 2014, après le coup d'État en Ukraine et la signature des accords de Minsk pour obtenir la paix, Washington a utilisé une rhétorique de guerre, soutenue par de puissants médias aux matrices d'opinion basées sur de grossiers mensonges. Une fois de plus, ils ont fabriqué une Russie agressive, coupable de tous les maux, tout en victimisant les provocateurs.
Le président français Emmanuel Macron, dans un message adressé à ses Forces armées, a exprimé sa confiance dans les soldats de son pays et souligné : « ensemble, nous ferons face à cette crise. » Cette déclaration, dangereuse de la part de celui qui occupe la présidence tournante de l'Union européenne, est ce qui se rapproche le plus d'une déclaration de guerre contre la Russie.
Auparavant, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, avait affirmé que les sanctions contre la Russie provoqueraient l'effondrement de l'économie du pays. Ce à quoi Moscou a répondu par le biais d’un tweet du vice-président du Conseil de sécurité, Dmitri Medvedev : « un ministre français a déclaré qu'ils avaient déclaré la guerre économique à la Russie. Faites attention à votre discours, messieurs ! Et n'oubliez pas que dans l'histoire de l'humanité, les guerres économiques se sont souvent transformées en guerres réelles. »
L'UE quant à elle a interdit la diffusion des médias russes, RT et Sputnik en Europe. En d'autres termes, la liberté de la presse a été prise en otage, précisément dans ces pays où l'on parle sans cesse de son utilité.
Une autre nouvelle liée à la crise ukrainienne révèle la hausse des prix du gaz en Europe, du fait que les sanctions contre la Russie affectent l'approvisionnement en gaz, d'autant plus avec la suspension de la certification du gazoduc Nord Stream 2, qui est prêt à entrer en service. Les prix du gaz en Europe ont augmenté de près de 24 % pour dépasser 1 400 dollars par millier de mètres cubes, selon les données de la bourse ICE Futures.
Alors que les États-Unis, soutenus par l'OTAN et l'UE, s’obstinent à imposer une réalité fondée sur des mensonges sur les événements en Ukraine, et qu'ils ont encouragé une politique anti-russe basée sur des sanctions de plus en plus lourdes, les populations du vieux continent commencent à en subir les effets.
Pas un mot sur la cruelle réalité, mais elle est ressentie, masquée par cette autre dimension de la vérité, celle qui prouve que les États-Unis et l'OTAN sont responsables de ce conflit qui, il ne fait aucun doute, doit se terminer le plus rapidement possible pour éviter les tristes conséquences d'une guerre dont l'Ukraine est l’appât.

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-03-03/le-1er-mai-doit-etre-la-plus-grande-scene-de-solidarite-avec-la-revolution

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :