Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

104 ans d'un communiste de Paraiba
7 mars 2022

Comme conséquence des processus de restructuration et de consolidation du Parti Communiste Brésilien (PCB) dans l'Etat de Paraíba, nous annonçons la constitution de la Cellule de Mobilisation Populaire João Pedro Teixeira. Nous portons avec nous la mémoire, la lutte et le nom du communiste de Paraíba João Pedro Teixeira, militant historique du PCB et l'un des principaux dirigeants de la Ligue paysanne de Sapé.

João Pedro Teixeira est né dans ce qui est aujourd'hui la municipalité de Pilõezinhos, le 5 mars, il y a 104 ans. Fils d'agriculteurs, ouvrier et paysan par imposition des besoins concrets, il a partagé son travail entre les champs et les carrières de la région, ne tardant pas à se rebeller contre l'exploitation cruelle que le capitalisme destine à notre classe. Il a rejoint les rangs du Partidão dans les années 1950, participant directement à la mobilisation des travailleurs ruraux contre les abus des propriétaires terriens.

Dans ce processus, la Ligue paysanne de Sapé, officiellement fondée en 1958 sous le nom d'"Association des agriculteurs et des travailleurs agricoles de Sapé", a constitué un outil politique fondamental pour l'organisation de la classe ouvrière dans l'espace agraire du Paraíba. Par le biais de la Ligue, João Pedro Teixeira et ses camarades de lutte ont cherché à faire valoir - par la force - les droits des hommes et des femmes des zones rurales. L'organisation était une réponse à la détérioration continue des conditions de vie des paysans dans les années 1940 et 1950, qui comprenait, entre autres, l'avancement des terres pour la culture de la canne à sucre, souvent de manière à détruire les petites parcelles familiales, qui étaient même interdites ; l'imposition du "cambão", une relation de production perverse qui imposait de force aux paysans quelques jours de travail non rémunéré sur de grandes propriétés ; et l'expulsion des travailleurs de la terre.

Le fait est que, en raison de sa combativité et de sa capacité unique d'agitation et de mobilisation, João Pedro Teixeira est devenu la cible constante des menaces du "groupe Várzea", formé par des propriétaires terriens qui, grâce au pouvoir politique et économique qu'ils exercent dans la région, perpétuent la terreur et la violence comme méthodes systématiques d'intimidation des mouvements populaires. Le 2 avril 1962, ces menaces se concrétisent. João Pedro Teixeira est mort, lâchement assassiné par balles, pris en embuscade par la police militaire agissant comme des gorilles au service du latifundium, sur la route entre Café do Vento et Sapé.

Mais João Pedro Teixeira était déjà devenu une graine. Sa veuve, Elizabeth Teixeira, et ses compagnons João Alfredo Dias, dit "Nego Fuba", et Pedro Inácio de Araújo, dit "Pedro Fazendeiro", ont continué à diriger la Ligue, surprenant ceux qui pensaient que mettre fin à la vie de João Pedro permettrait d'éteindre la flamme de sa lutte. Avec la mort de João Pedro Teixeira et l'intensification de la lutte des classes dans les campagnes du Paraíba, la Ligue paysanne de Sapé atteint 13 000 membres, et est considérée par certains spécialistes de l'époque comme la plus importante Ligue paysanne du pays. Les actions de la Ligue paysanne de Sapé n'ont pu être interrompues qu'avec l'avènement du coup d'État militaro-affairiste de 1964 et l'intensification conséquente des processus de persécution, de criminalisation et de désarticulation des mouvements populaires de Paraíba, qui mettront fin à la vie de Nego Fuba et Pedro Fazendeiro et condamneront Elizabeth Teixeira à la clandestinité.

Donner à notre cellule le nom de João Pedro Teixeira, dans l'année du centenaire du PCB, en plus d'être un juste hommage à la mémoire de la vie et des luttes de notre camarade, est une justification de la vraie nature de son militantisme politique, qui est communément et sélectivement cachée de son histoire : la construction du socialisme au Brésil. Nous, de la Cellule de Mobilisation Populaire João Pedro Teixeira, nous emporterons avec nous l'héritage des luttes de cet honorable camarade, croyant que seulement à travers la mobilisation populaire et l'organisation de notre classe autour d'un projet indépendant - de la classe ouvrière, par la classe ouvrière et pour la classe ouvrière - nous pourrons avancer dans la construction du pouvoir populaire, vers le socialisme, dans la perspective du communisme.

VIVE JOÃO PEDRO TEIXEIRA !
VIVE LE PARTI COMMUNISTE BRÉSILIEN !
POUR LE POUVOIR POPULAIRE, VERS LE SOCIALISME !

João Pessoa, 5 mars 2022.

Cellule de mobilisation populaire João Pedro Teixeira

source : https://pcb.org.br/portal2/28537

Tag(s) : #brésil, #Communiste, #PCB

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :