Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2022-02-20 11:12:23

      

Bogota, 20 février (RHC) La Juridiction Spéciale pour la Paix (JEP), a confirmé aujourd’hui que 2021 a été l’année la plus violente en Colombie depuis la signature de l’Accord de Paix en 2016.

L’entité née après la signature de ce pacte historique entre les Forces Armées Révolutionnaires de la Colombie-Armée du Peuple (FARC-EP) et le gouvernement de Juan Manuel Santos, au nom de l’État a appelé l’attention sur la recrudescence des hostilités et sur l’organisation et la présence de groupes armés illégaux dans 12 régions du pays.

Selon lui, les chiffres de ce type de faits et le nombre de structures dépassent les normes internationales de mesure des conflits armés internes.

Selon les chiffres du Mécanisme unifié de surveillance des risques soumis par l’Unité d’enquête et de poursuites (UIA) du JEP, 329 morts violentes liées au conflit armé ont été enregistrées dans le pays en 2021, 24 d’entre elles concernent des civils et 89 des membres de la force publique.

Il a expliqué que les chiffres les plus élevés de violence depuis la signature de l’Accord de paix final ont été enregistrés en 2021 et que c’était l’année avec le plus grand nombre de massacres (93), de déplacements forcés massifs (146), de combats entre la force publique et les groupes armés illégaux (228)et le harcèlement de la force publique (134).

De même, les cas de recrutement forcé d’enfants et d’adolescents ont augmenté (89), a souligné l’UIA.

a fait état d’une augmentation des faits qui pourraient constituer de graves violations du droit international humanitaire de la part de groupes armés illégaux tels que le clan du Golfe ou les groupes d’autodéfense gaitanistes, l’Armée de Libération Nationale et les dissidences de guérilla coordonnées par ‘Gentil Duarte' et ‘Ivan Mordisco'.

Il a également noté qu’en 2021, il a été fait état de préjudices subis par des individus et des groupes participant à la JEP.

À cet égard, 60 % des homicides commis contre les FARC-EP (défuntes à la JEP) se sont produits dans les zones de conflit armé identifiées par l’UIA.

Il a ajouté que 10 % des organisations qui ont présenté des rapports au JEP ont enregistré au moins une grave violation des droits de l’homme sur leur territoire.

L’UIA a rappelé que ces faits avaient de graves répercussions sur la participation des victimes, des témoins et des autres acteurs de la Juridiction et des autres entités du Système intégral de paix.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/286814-colombie-2021-le-plus-violent-depuis-la-signature-de-la-paix

Tag(s) : #colombie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :