Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

À Cuba, plus de 1,6 million d'enfants ont été vaccinés contre la COVID-19, avec plus de 3,3 millions de doses, et aucun décès pédiatrique n'a été enregistré depuis la fin de la campagne de vaccination, a déclaré la Dr Maria Eugenia Toledo

Auteur: Yaditza del Sol González | yadidelsol@granma.cu

26 janvier 2022 10:01:03


Photo: Ismael Batista
Plus de 1,6 million d'enfants ont été vaccinés contre la COVID-19 à Cuba, avec plus de 3,3 millions de doses, et aucun décès pédiatrique n'a été enregistré depuis la fin de la campagne de vaccination, a déclaré la Dr Maria Eugenia Toledo, chercheuse principale de l'essai clinique Soberana 02 à l'Institut de médecine tropicale Pedro Kouri (IPK).
Faisant référence à l'impact de la vaccination de masse avec Soberana chez les enfants âgés de 2 à 18 ans, elle a souligné lors d'une récente intervention à l’émission télévisée Table ronde qu'un adulte non vacciné a 2,2 fois plus de risques de souffrir de la maladie sous forme asymptomatique qu'un adulte vacciné. Dans le cas d'un enfant, le risque est 18,2 fois plus élevé par rapport à un enfant vacciné.
« Si nous avions commencé la pandémie avec tout ce que nous avons fait en matière de vaccination, 94,8 % des cas chez les enfants auraient été évités », a-t-elle déclaré, ajoutant que si quelque chose a mis Cuba au premier plan, c'est bien le lancement d'une campagne de vaccination des enfants, ainsi que la volonté politique de ne pas démarrer l'année scolaire avant que les enfants qui pouvaient être vaccinés aient achevé un schéma vaccinal complet.
Notre pays a été à l’avant-garde en la matière, en déterminant que les enfants avaient un rôle important dans la transmission, « et cela vient de nombreuses années de travail sur les vaccins pour enfants », a-t-elle dit.
Soberana, a-t-elle fait remarquer, est un vaccin qui a été conçu pour les enfants, car dans des maladies telles que les infections à pneumocoques ou à haemophilus, nous avons détecté qu'ils ont une incidence dans la transmission, étant donné le niveau élevé de contact avec les personnes adultes, et avec leurs propres frères et sœurs.
Toledo a également souligné que des études cliniques ont été réalisées sur des enfants convalescents et qu'aujourd'hui, les niveaux de titres d'anticorps obtenus chez les enfants convalescents asymptomatiques sont très similaires à ceux des enfants symptomatiques, ainsi qu'à ceux qui n'ont pas été malades et qui ont reçu leur schéma de trois doses.
En matière de pédiatrie, cela signifie qu'aujourd'hui nous avons un niveau de population d'enfants avec des titres protecteurs, et si nous ajoutons à cela le fait que la vaccination des enfants n'a pas seulement eu une valeur en termes d'immunité, mais aussi en termes sociaux, parce que les enfants sont retournés à l'école, si bien que l'impact de la vaccination a été supérieur, a-t-elle dit.
Pour savoir où nous en sommes, a-t-elle conclu, nous devons nous comparer à d'autres pays. Par exemple, on enregistre une augmentation des cas aux États-Unis, en Italie et dans d'autres pays, alors qu’à Cuba, malgré le variant Omicron, même avec une augmentation des cas, les niveaux sont bien inférieurs à ceux rapportés ailleurs.

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-01-26/aucun-enfant-cubain-nest-decede-a-lissue-de-la-campagne-de-vaccination-pediatrique

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :