Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2021-12-29 17:04:42

      

Auteur : Maria Josefina Arce

Pour les États-Unis, l'année qui s'achève a été l'année la plus meurtrière au cours de la dernière décennie à cause des incidents liés aux armes à feu. Selon les archives sur la violence armée, le nombre de décès a dépassé de 1 516 celui enregistré en 2020.

L'organisation, contrôlant des statistiques sur ce type d’incident, a révélé qu'entre janvier et novembre seulement, plus de 43 000 personnes ont été tuées par des armes à feu.

Le nombre de fusillades collectives ayant eu lieu en 2021, soit environ 690, est également alarmant. Un chiffre qui, selon les analystes, est en hausse depuis 2014.

Ces dernières heures, à Denver, dans le Colorado, plusieurs fusillades ont été enregistrées. Cinq personnes, dont l'assaillant, ont été tuées et plusieurs autres blessées.

Au moins 16 villes nord-américaines ont établi de nouveaux records en matière de taux d'homicides. Il s'agit notamment de New York, Atlanta, Indianapolis et Philadelphie.

Les enquêtes ont établi que les pistolets étaient les armes les plus couramment utilisées pour commettre ces actes violents.

La possession d'armes à feu, sous protection du deuxième amendement de la Constitution, est devenue un véritable problème aux États-Unis. Et bien que cela ne soit pas la seule cause, elle représente  fortement  une augmentation des morts et de violence.

Selon les statistiques, il y a 120 armes à feu pour 100 habitants aux États-Unis, un cas unique au monde.

Les sondages d'opinion montrent que 48 % des nord- américains pensent que la violence armée est un très gros problème dans le pays, tandis que 53 % souhaitent un durcissement des lois sur les armes à feu.

Mais le Congrès a toujours bloqué la législation visant à limiter l'accès à différents types d'armes. La pression de la National Rifle Association et des fabricants d'armes est forte.

Sous sa présidence, de janvier 2009 à janvier 2017, Barack Obama a tenté d'endiguer cette violence. Il a présenté un plan qui, bien qu'insuffisant, imposait des restrictions sur la vente et l'achat et comprenait  une douzaine de mesures sur la question, sans l'approbation législative.

Mais l'arrivée de Donald Trump en 2017 à la Maison Blanche a tout changé. Son discours haineux et xénophobe et la prolifération des groupes suprématistes blancs ont stimulé la violence armée.

Cerise sur le gâteau, même pas en pleine pandémie en 2020, Trump a décidé de la fermeture des armureries, les qualifiant de commerces essentiels comme les pharmacies et les supermarchés. En conséquence, la vente d’armes a explosé.

Le problème est maintenant entre les mains du Président Joe Biden. Ces derniers jours, les groupes de lutte contre la violence armée ont demandé à l'administration Biden de prendre davantage de mesures pour contrôler les incidents liés aux armes à feu, qui sont devenus l'autre pandémie aux États-Unis.

source : https://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/281279-une-annee-meurtriere-pour-les-etats-unis

Tag(s) : #USA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :