Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié le 03/11/2021 par PCF
La bataille financière, indissociable de la bataille politique
Après une longue période où l’activité militante a été perturbée par la pandémie, la présence communiste connaît une réelle montée en puissance dans la Nièvre depuis la rentrée : présence renforcée sur les marchés à Nevers, Clamecy, Fourchambault... ; distribution du 4-pages national à la porte des entreprises du département ; édition de tracts de section à Garchizy, Imphy, Clamecy… ; envoi d’un bus à Paris pour le 21 novembre ; organisation d’initiatives publiques pour le pouvoir d’achat, d’hommages à la Résistance, de mobilisations contre l’extrême droite, de conférences-débats dans le cadre du centenaire du PCF...


Ce regain d’activité s’inscrit lui-même dans le cadre de l’entrée en campagne présidentielle, et chaque initiative se veut utile à la mise en avant des propositions portées par Fabien Roussel.

Tout cela nécessite des moyens financiers importants, d’autant que la crise sanitaire a constitué un sérieux handicap pour nos initiatives habituelles de souscription, les recettes issues de notre présence à la Fête de l’Huma, la vente du muguet, voire la collecte des cotisations en 2020 et 2021.

C’est donc, indissociablement, une bataille financière que les communistes nivernais ont décidé de mener de front avec les batailles politiques du moment.

L’objectif est triple :

1. Donner à la fédération les moyens de son activité quotidienne, à l’heure où sa trésorerie a été momentanément amputée par les campagnes cantonales (en attendant le remboursement de l’État) et par l’acquisition d’un matériel neuf pour l’édition en couleur de notre journal départemental les Nouvelles de la Nièvre.

2. Assurer la contribution, importante et nécessaire, de la fédération au financement national de la campagne pour la présidentielle.

3. Anticiper les besoins de financement pour les élections législatives.

La collecte « exhaustive » des cotisations reste un objectif majeur d’ici le 15 décembre : l’intention est de ne laisser aucun communiste au bord du chemin et de rendre visite à chaque camarade, dans chaque section, dont la cotisation n’est pas prélevée automatiquement et qui n’est pas à jour de cotisation. C’est aussi une garantie de mettre chacun·e « dans le coup » pour la campagne présidentielle.

Si la vente du livre de Fabien Roussel et celle des badges de campagne constituent un petit apport financier, c’est une grande souscription de fin d’année que la fédération a décidé de lancer.

D’abord en faisant appel à nos souscripteurs habituels qui sont appelés à faire leur versement par chèque à l’ADF-PCF, ouvrant droit à 66 % de réduction d’impôt. Mieux vaut financer par la souscription l’activité du PCF, que financer par ses impôts les cadeaux faits aux plus riches par le gouvernement !
Ensuite en lançant des carnets de souscription (10 billets à 5 €) permettant à chacun·e de contribuer selon ses moyens. Un triple avantage : 1) Poser publiquement la question du financement du PCF, comme nous le faisons pour le muguet le 1erMai ; 2) Faire rentrer de l’argent « extérieur » au Parti, dont les élu·e·s et les militant·e·s sont déjà mis à contribution toute l’année. Nos amis et sympathisants, ceux qui apprécient la fidélité du PCF aux combats sociaux, doivent trouver ici l’occasion de participer à son financement ! 3) Multiplier les contacts politiques et humains, décisifs pour des campagnes présidentielle et législatives qui se gagneront d’abord dans la proximité.
Jean-Paul Pinaud

trésorier fédéral de la Nièvre

source : https://www.pcf.fr/la_bataille_financi_re_indissociable_de_la_bataille_politique

Tag(s) : #PCF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :