Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-11-14 19:11:58

 

Image: Prensa Latina

La Havane, 14 nov. (RHC)- «Cuba n’est pas seule», cette phrase a résonné ce dimanche dans les capitales et de villes importantes de 80 pays.

A Paris, la Coordinatrice de Cubains Résidents en France a rejeté la promotion et le financement depuis les États-Unis de manifestations contre le gouvernement cubain, une manœuvre qu’elle a qualifié de guerre non-conventionnelle.

Dans un communiqué elle a dénoncé la dénommée  «marche pour le changement», encouragée par Washington et l’extrême droite de Miami, avec de petits groupes contrerévolutionnaires utilisés comme fer de lance sur place, et elle a averti que leur objectif est de renverser le gouvernement ; par le biais d’une Révolution de couleur.

A Bogota, des Colombiens diplômés à l’École Latino-américaine de Médecine à Cuba ont exprimé qu’ils se sont inspirés du respect que Cuba éveille lorsqu’elle continue à relever les défis de la vie dans les plus hauts principes de solidarité, de justice et d’humanisme.

«La lutte du personnel de la santé au niveau mondial, en dépit du manque de ressources disponibles dans l’île, en raison du renforcement du blocus au milieu de la pandémie, en sont preuve que Cuba, comme disait le président López Obrador, est la Numance de nos temps et mérite d’être reconnue comme patrimoine immatériel de l´humanité», a-t-il signalé.

À Beyrouth, l’Union de la Jeunesse Démocratique de la Palestine a réitéré son soutien à Cuba face à l’hostilité du gouvernement états-unien, durant une cérémonie ce dimanche dans le camp de réfugiés de Mar Elías au Liban. 

D’autre part, le président du Front Démocratique pour la Libération de Palestine, Ali Faisal, a déclaré que la nation caribéenne n’est pas toute seule face aux tentatives de Washington de créer du chaos et de la déstabilisation.

À Moscou, le Comité Russe pour la levée du blocus à Cuba a réitéré ses appels à appuyer notre pays au milieu des tentatives déstabilisatrices des États-Unis et de leurs alliés.

Dans un communiqué publié sur le réseau social Facebook, la présidente de ce comité, Lena Loshkina, a averti que juste au moment où la nation caribéenne lève les restrictions adoptées à cause du Covid-19, de nouvelles actions parrainées par Washington tentent de détruire la Révolution cubaine. 

L’activiste du mouvement russe et international de solidarité avec Cuba a également souligné que dans la nation antillaise les écoles, les centres sportifs, les entreprises et les institutions reprennent leurs activités après une campagne de vaccination réussie.

Le communiqué signale que l’objectif stratégique des actes de déstabilisation est de supprimer le foyer du socialisme à 180 kilomètres de leurs côtes, en provoquant le chaos, en faisant obstacle à la réouverture du tourisme et en déclarant l’existence d’un désastre humanitaire qui leur permette d’intervenir à Cuba.

Le comité  souligne, sur ce point, l’importance de mobiliser tous les amis de la Révolution pour que depuis leurs pays et les réseaux sociaux rendent public la réalité de Cuba, dénoncent les attaques et dévoilent les campagnes de mensonges à son encontre.

Lena Loshkina ajoute qu’il s’avère essentiel que toutes les organisations solidaires expriment sur internet leur rejet au blocus génocidaire de plus de 60 ans contre l’île et à l’ingérence états-unienne dans les affaires intérieures d’autres états.

À Bruxelles, le Parti du Travail de Belgique (PTB) a exprimé sa solidarité avec Cuba face à l’ingérence et les menaces des États-Unis, pays qu’il accuse d’avoir tenté de renverser le gouvernement révolutionnaire depuis des décennies.

 «Cuba a le droit de vivre et de respirer librement, pour continuer à développer son projet social en pleine autonomie », a déclaré le PTB dans un communiqué.

Dans ce sens, l’organisation a dénoncé les nombreuses tentatives de diverses administrations états-uniennes de renverser le gouvernement légitime de Cuba par le biais d’attentats, de la subversion et de la création de dissidents et d’opposants, une campagne qui, actuellement, a recours aux réseaux sociaux pour la diffusion de propagande et de fausses nouvelles.

À Saint Domingue, l’Association Máximo Gómez de Cubains Résidents à la République Dominicaine a rejeté les agressions et les tentatives de déstabilisatrices contre sa Patrie.

Dans une déclaration, les Cubains résidents en République Dominicaine ont déclaré que personne, absolument personne ne peut approuver les tentatives de déstabilisation du pays, surtout parce que la Patrie ou la mère grande, comme l’a qualifiée José Martí,  essaie, malgré tout, de parvenir à une nouvelle normalité, dans laquelle nous avons besoin d’être unis».

Ils ont réaffirmé leur disposition de rester aux côtés de leurs frères, parents et enfants, leurs familles et leurs amis, aux moments où la nation relève de grands défis.

«Nous nous joignons au concept de paix, fourni par la direction historique de la Révolution cubaine, et rappelé par le président, Miguel Díaz-Canel, le 12 novembre   «Nous sommes avant tout, une nation de paix, une nation de solidarité, d’amitié. Notre devise est la paix »  conclut la déclaration.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/277118-cuba-nest-pas-seule-des-manifestations-dans-le-monde-entier-contre-les-actes-de-destabilisation

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :