Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En dépit des mesures arbitraires et unilatérales prises par les États-Unis pour dissuader les investisseurs potentiels à Cuba, cette entreprise canadienne n'a pas succombé à ces actions hostiles, consciente des avantages de faire des affaires dans un pays dont la stabilité politique offre des garanties aux contreparties Photo: Juan Pablo Carreras

Moa, Holguin - Malgré les sanctions des États-Unis contre Cuba, Sherritt International Corp continuera à travailler avec l'Île, a déclaré le président de cette société canadienne, Leon Binedell.
Le dirigeant a fait cette affirmation lors de sa première visite à la société à capital mixte Moa Nickel S.A. Commandant Pedro Soto Alba, gérée par Sherritt, après la signature d’un contrat avec l'État cubain en 1995 pour exploiter des gisements et réaliser d'autres investissements dans le secteur énergétique.
Il a également fait part de l'intention de sa société d'opérer ensemble pendant de nombreuses décennies et a déclaré que les options visant à augmenter la production de l'usine sont en cours d'analyse. Il a également reconnu les efforts des travailleurs pour respecter les engagements et assurer le succès des partenaires.
Les déclarations de Binedell, qui a visité l'entreprise située dans la localité de Moa en compagnie du ministre de l'Énergie et des mines, Livan Arronte Cruz, ne sont pas surprenantes, car lorsqu'il avait pris la direction de la société, en remplacement de David Pathe, il avait exprimé sa volonté de poursuivre les affaires avec Cuba.
L'activation du Titre III de la Loi Helms-Burton sous l'administration de Donald Trump, qui a renforcé le blocus étasunien, n'a pas réussi à mettre un terme aux activités de la société torontoise avec Cuba.

source : https://fr.granma.cu/mundo/2021-10-21/sherritt-international-corp-entend-poursuivre-ses-affaires-avec-cuba
Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :