Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mnoal : Le pari historique du multilatéralisme
Écrit par Joselyn Ariza le 08/10/2021 . 
Le Mouvement des non-alignés (Mnoal) est un forum de consultation internationale qui a été créé comme une alternative aux politiques menées par les puissances de l'époque - l'Union soviétique et les États-Unis - pendant la guerre froide, et pour jouer un rôle fondamental dans la préservation de la paix.

La plate-forme politique est née au milieu de la lutte émancipatrice des peuples d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine après la Seconde Guerre mondiale. En 1955, une conférence, inspirée par les premières nations décolonisées, a été organisée dans la ville indonésienne de Bandung, où se sont réunis les représentants de la première génération post-coloniale de 29 pays.

Lors de cette conférence, les principes qui devaient régir les relations entre les pays nouvellement libérés ont été convenus. En outre, les participants ont élaboré les fondements de leur stratégie de neutralité et de non-alignement.

Les "dix principes de Bandung" - qui sont devenus la base du Mouvement des pays non alignés - ont été regroupés dans le cadre du respect des droits de l'homme, du respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale, de la reconnaissance de l'égalité de toutes les races et de tous les peuples, de l'interdiction de participer à des coalitions avec des pays tiers, de l'interdiction des actes d'agression et de la promotion de la coopération mutuelle, entre autres.

Formation officielle
Officiellement, le Mnoal a vu le jour lors de la conférence de Belgrade en 1961. Connue également sous le nom d'"Initiative des cinq", elle a été promue par le Ghana, l'Égypte, la Yougoslavie, l'Indonésie, l'Inde et avec la participation de 25 pays d'Amérique latine, où seul Cuba a participé en tant que membre et trois observateurs, qui ont établi de "nouvelles conditions" pour ceux qui voulaient rejoindre le mouvement.

L'objectif principal de la réunion était largement politique et consistait à faire en sorte que les pays en développement puissent rester en dehors de la confrontation entre les blocs opposés.

Depuis Belgrade, 18 autres conférences ont eu lieu - dans différents pays, y compris des pays d'Amérique latine - qui se sont largement concentrées sur les questions économiques.

C'est à la conférence d'Alger de 1973 qu'est né le concept de "nouvel ordre économique mondial", qui aurait dû mettre fin au néocolonialisme qui entravait le développement durable des nouveaux États.

Mnoal aujourd'hui
Aujourd'hui, le Mouvement des pays non alignés est un forum politique composé de 120 pays membres, de 17 pays observateurs et de 10 organisations observatrices qui visent à défendre les intérêts et les priorités des nations en développement.

Grâce à son grand nombre de participants, le Mouvement des pays non alignés est le deuxième plus grand organisme au monde après les Nations unies (ONU).

Le rôle du Venezuela en tant que président pro tempore
La plus haute fonction du Mnoal est occupée à tour de rôle tous les trois ans par des États membres de différentes régions géographiques. La République bolivarienne du Venezuela a assumé sa présidence pro tempore lors du XVIIe sommet des chefs d'État qui s'est tenu en septembre 2016, sur l'île de Margarita.

Dans le cadre de la dynamique de la gestion du Venezuela, lors des réunions ministérielles de 2017 et 2018 en marge du segment de haut niveau de l'Assemblée générale des Nations unies, des déclarations politiques ont été adoptées en rejetant la promulgation et la mise en œuvre de mesures coercitives unilatérales et en défendant la Charte des Nations unies.

L'organisme a également réalisé des avancées importantes dans divers domaines, allant de l'activation du Mouvement à l'Unesco au renforcement de l'organisme à Vienne, Rome et La Haye, en passant par la déclaration aux Nations unies de la Journée du multilatéralisme et de la diplomatie de la paix le 24 avril.

Lors du XVIIIe Sommet des chefs d'État et de gouvernement du Mouvement des pays non alignés, le Venezuela a présenté le bilan des trois années de gestion et la participation de la nation sud-américaine à plus de 200 réunions de travail multilatérales, au cours desquelles ont été abordées des questions d'intérêt collectif telles que le désarmement nucléaire, les mesures coercitives et unilatérales, les droits de l'homme, le développement durable et la culture de la paix.

Défis pour le Mnoal
L'un des principaux défis pour le Mouvement des non-alignés est sans aucun doute de se défendre contre le protectionnisme et l'unilatéralisme adoptés par des gouvernements tels que les États-Unis. Face à cela, l'appel constant de la plate-forme pointe vers la consolidation du multilatéralisme et de la pluripolarité comme stratégie pour saper et combattre les anciennes puissances coloniales et les empires hégémoniques qui insistent pour soumettre les peuples du monde.


source : http://mppre.gob.ve/2021/10/08/mnoal-la-apuesta-historica-del-multilateralismo/

Tag(s) : #MNOAL, #Venezuela

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :