Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le président des États-Unis Joe Biden a signé mardi une prolongation d'un an de la Loi de commerce avec l’ennemi, l'une des lois de la Maison-Blanche qui maintient le blocus économique, commercial et financier contre Cuba

Auteur: Nuria Barbosa Leon | informacion@granma.cu

8 septembre 2021 12:09:37


Ce que Cuba est en droit d'exiger, c'est que les États-Unis respectent nos prérogatives souveraines et cessent d'agir avec le prétendu privilège de dominer le destin de la nation cubaine. Photo : Ruene, Andrés
Le président des États-Unis Joe Biden a signé mardi une prolongation d'un an du Trading with the Enemy Act (Loi de commerce avec l’ennemi), l'une des lois de la Maison-Blanche qui maintient le blocus économique, commercial et financier contre Cuba.

Selon Russia Today, le mémorandum signé par Biden indique que « la poursuite de l'exercice de ces autorités à l'égard de Cuba pendant un an est dans l'intérêt national des États-Unis » et fixe au 14 septembre 2022 la date d'un nouvel examen.

La prolongation répétée du blocus ignore le rejet par la majorité absolue de la communauté mondiale, exprimé chaque année à l'ONU, d'une politique génocidaire que, dans le contexte de la COVID-19, le gouvernement des États-Unis a opportunément intensifié, dans la tentative obstinée de faire plier le peuple cubain par la faim, la maladie et la misère.
Le rapport le plus récent de Cuba à cet organisme indique que les dommages accumulés s'élèvent à 147, 854 milliards de dollars, et que, rien qu'entre avril et décembre 2020, le blocus a causé des pertes de l'ordre de 3, 587 milliards de dollars.

 

source : http://fr.granma.cu/cuba/2021-09-08/le-monde-soppose-mais-biden-etend-la-loi-soutenant-le-blocus

Tag(s) : #Blocus, #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :