Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le gouvernement vénézuélien est favorable au retour des migrants
 
Caracas, 28 septembre (Prensa Latina) Le gouvernement vénézuélien est favorable aujourd'hui au retour volontaire des migrants en situation de vulnérabilité dans d'autres pays d'Amérique du Sud, où ils sont victimes de xénophobie, a déclaré le président Nicolas Maduro.

Lors d'un discours public, le chef de l'État a réitéré son rejet des récents actes de violence et de discrimination perpétrés contre les Vénézuéliens dans la ville chilienne d'Iquique, notamment une opération d'expulsion de leurs abris temporaires par les autorités et l'incendie de leurs biens par des secteurs extrémistes.

À cet égard, M. Maduro a ratifié l'engagement de l'exécutif bolivarien de garantir le retour en toute sécurité au Venezuela de tous les migrants qui le souhaitent, pour lequel il a ordonné l'activation immédiate du plan de retour à la patrie.

Les Vénézuéliens qui ont été attaqués à Iquique ont une patrie qui les accueille et les aime", a souligné le dignitaire, condamnant la campagne de haine et la déformation du phénomène migratoire, ainsi que la composante clairement anti-vénézuélienne des politiques d'expulsion du gouvernement chilien, a-t-il affirmé.

Une grande partie de la responsabilité de ces attaques contre le peuple vénézuélien incombe aux dirigeants de l'opposition qui répandent la haine contre le pays sur tout le continent, a déclaré le président.

Le ministre des Affaires étrangères, Félix Plasencia, a fait état la veille de l'avancement de la coordination avec l'ambassade du Venezuela au Chili et les autorités compétentes pour rapatrier les ressortissants vénézuéliens victimes d'attaques xénophobes.

De même, le gouvernement bolivarien coordonnera avec le gouvernement péruvien une extension spéciale du Plan Vuelta a la Patria, qui couvrirait 42 000 Vénézuéliens désireux de retourner dans leur pays, selon des sources officielles.

À plusieurs reprises, les autorités de Caracas ont dénoncé la manipulation du phénomène migratoire par des agents extérieurs pour justifier une ingérence dans les affaires intérieures de la nation sud-américaine.

Dans le même temps, le rapporteur spécial des Nations unies, Alena Douhan, a reconnu l'impact des mesures coercitives mises en œuvre par les États-Unis sur l'augmentation de la migration des citoyens vénézuéliens vers d'autres pays à la recherche d'une meilleure situation économique.

npg/wup
source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=478384&SEO=gobierno-de-venezuela-favorece-retorno-de-migrantes

Tag(s) : #Venezuela

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :