Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Ils vendent au monde le "rêve américain" et attendent les migrants avec un cauchemar à la frontière. Qui a parlé des droits de l'Homme ? », a dénoncé sur son compte Twitter le Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez.

Auteur: Granma | internet@granma.cu

28 septembre 2021 10:09:59


« Ils vendent au monde le "rêve américain" et attendent les migrants avec un cauchemar à la frontière. Qui a parlé des droits de l'Homme ? », a dénoncé sur son compte Twitter le Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez.
Les images « horribles » de la patrouille frontalière étasunienne chargeant des migrants haïtiens ont ébranlé un monde dont les principaux dirigeants ont écouté le discours du président des États-Unis Joseph Biden, censé être axé sur la paix, aux Nations unies le 22 septembre.
L’attachée de presse de la Maison-Blanche, Jen Psaki, a déclaré que son gouvernement cherche à obtenir davantage d'informations sur les images qui semblent montrer des agents de la Border Patrol à cheval repoussant violemment des réfugiés haïtiens à la frontière des États-Unis.
« J’ai vu certaines images. Je ne peux pas imaginer quel contexte le rendrait approprié, mais je n'ai pas de détails supplémentaires, et je n'ai certainement pas de contexte supplémentaire », a rapporté cnn citant les propos de Psaki qui a ajouté, dans le cadre du point de presse de la Maison-Blanche : « Je ne pense pas que quiconque verrait ces images penserait que c'était acceptable ou approprié. »
Al Jazeera et Reuters ont enregistré les photos et les vidéos qui montrent des agents à cheval, utilisant des tactiques agressives alors qu'ils affrontent les migrants. Selon cnn, la scène s'est déroulée près d'un campement de fortune bondé de la ville frontalière de Del Rio, où des milliers de migrants se sont rassemblés sous le pont international de Del Rio, dans l'espoir d'être pris en charge par la patrouille frontalière étasunienne débordée.
Des médias locaux étasuniens rappellent que l’administration Biden a commencé l'expulsion massive de centaines de migrants, principalement des Haïtiens, qui avaient établi un campement de fortune au Texas. Depuis le début de l'année, plus de 147 000 migrants ont été interceptés au Mexique alors qu'ils se dirigeaient vers la frontière.
Dans le sud du Texas, 600 agents fédéraux se trouvent dans la région de Del Rio, où ils évacuent le campement situé sous le pont frontalier. Quelque 6 500 migrants ont été expulsés ou envoyés dans d'autres centres ces derniers jours. 3 000 d'entre eux lundi. Il en reste  encore 10 000. Entre un et trois avions par jour seront affrétés cette semaine pour les rapatrier en Haïti, rapporte rfi.

source : https://fr.granma.cu/mundo/2021-09-28/du-reve-americain-au-cauchemar-a-la-frontiere-des-etats-unis

Tag(s) : #USA, #Haiti

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :