Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 14 SEPTEMBRE 2021  ACTIONS (SOLIDARITÉ INTERNATIONALE), SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

Le retrait des forces états-uniennes d’Afghanistan a une fois de plus mis en lumière la situation déchirante et l’avenir précaire du peuple afghan, qui n’a vu et vécu que la guerre et la violence au cours des quatre dernières décennies. L’ascension des talibans n’offre aucune perspective de paix et de justice sociale non plus.

Vingt ans d’occupation ont déjà laisse l’Afghanistan en ruines. Le coût humain a été très élevé : plus de 241 000 civils afghans ont été tués et quatre millions d’Afghans ont été déplacés à l’intérieur du pays. Sept autres millions ont quitté le pays en tant que réfugiés au cours des deux dernières décennies. Environ 48 % de la population afghane vit sous le seuil de pauvreté national.

Quatre décennies de guerre impérialiste en Afghanistan ont vidé la légitimité de l’État afghan. Elle a étouffé le développement de forces politiques légitimes qui représentent la volonté du peuple afghan. Au lieu de cela, le peuple a été laissé à la portée des seigneurs de la guerre. La génération actuelle de jeunes Afghans n’a connu que la guerre.

Et à présent, l’Afghanistan est revenu à un régime autoritaire. Les talibans, une force régressive, patriarcale et religieuse fondamentaliste, gouvernent en semant la peur au sein du peuple afghan. Comme dans les années 90, lorsque le retrait soviétique a laissé les Talibans en possessions d’armes de guerre d’une valeur d’un milliard de dollars, on estime qu’ils ont maintenant accès à 85 milliards de dollars d’armes de pointe laissées par les armées impérialistes qui se sont retirées. On craint également que d’autres groupes fondamentalistes, internes et externes à l’Afghanistan, ne trouvent également un pied dans la région pour y mener des activités néfastes. La paix semble être une possibilité éloignée.

Des millions d’Afghans, en particulier des femmes, des filles et des jeunes, tentent d’échapper à la domination des talibans. Le monde a vu beaucoup d’entre eux tomber dans la mort en s’accrochant aux avions transportant des diplomates internationaux hors du pays. Malheureusement, c’est la seule issue possible des guerres impérialistes, qui ont fait des ravages dans le monde entier. En fin de compte, ceux qui souffrent le plus sont les femmes, les petites filles, les jeunes – tous ceux qui rêvent d’une société juste et équitable. C’est ce que l’impérialisme, le patriarcat et la cupidité capitaliste ont fait subir à un peuple.

Les Nations unies ont prévenu que les stocks de nourriture en Afghanistan pourraient s’épuiser d’ici la fin du mois de septembre, plongeant des millions de personnes dans la famine. Plus de la moitié de la population dépend de l’aide étrangère pour ses besoins quotidiens. Les stocks alimentaires nationaux ont déjà été sérieusement réduits par une sécheresse qui a affecté l’approvisionnement en cultures essentielles telles que le blé.

Sans accès aux 9 milliards de dollars (6,6 milliards de livres sterling) de réserves gelées de la banque centrale, détenues aux États-Unis, et avec une livraison cruciale de dollars annulée lors de l’effondrement de l’ancien gouvernement, les Afghans ordinaires sont déjà confrontés à la hausse des prix des produits essentiels. La valeur de la roupie afghane a chuté alors même qu’ils commençaient à manquer d’argent.

Les superpuissances régionales et mondiales surveillent les réserves minérales du pays, d’une valeur de plus de 1 000 milliards de dollars, et font la queue pour légitimer le gouvernement fondamentaliste qui a pris le pouvoir. Le pays continuer à faire face à de multiples défis de la part de différentes forces économiques impériales et régionales, ayant des intérêts financiers en Afghanistan.

Les mouvements sociaux doivent être solidaires du peuple afghan. En tant que la Via Campesina, nous dénonçons le fondamentalisme religieux et les intérêts égoïstes des élites impériales.

Nous appelons la société civile mondiale à résister à toute tentative d’imposer des sanctions économiques à un pays déjà ravagé. Les sanctions économiques ne feront que briser les dos de la paysannerie et de la classe ouvrière du pays. En même temps, les fondamentalistes et les élites capitalistes accapareront toute l’aide internationale qui entrera dans le pays.

Nous insistons pour que les pays qui ont créé cette crise en premier lieu, ouvrent la porte aux Afghans qui cherchent l’asile et le refuge.

Tous ceux d’entre nous qui croient en une société égale, juste, pacifique et libre doivent s’unir et être solidaires du peuple afghan.

En tant que La Via Campesina, nous continuerons à exiger une nouvelle autorité en Afghanistan qui respecte, protège et réalise les droits humains. Nous appelons à la mise en œuvre – dans la lette et l’esprit – de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales afin de parvenir à la souveraineté alimentaire et à la justice pour le peuple afghan.

 Rejetons l’impérialisme, le fondamentalisme et le patriarcat !

Pour la Souveraineté Alimentaire, la Paix sociale et la Justice sociale !

source : https://viacampesina.org/fr/crise-de-lafghanistan-limperialisme-et-le-fondamentalisme-religieux-livrent-la-guerre-pas-la-paix/

Tag(s) : #Afghanistan, #ViaCampesina

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :