Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2021-09-06 11:45:14

      

.

Brasilia, 6 septembre (RHC) La plateforme Derechos Ya (Les Droits tout de suite), formée de 16 partis politiques brésiliens, a rejeté aujourd’hui les menaces du président Jair Bolsonaro contre la démocratie et a appelé à la vigilance face aux événements de demain, Fête de l’indépendance.

Le Brésil s’apprête à vivre le 7 septembre une journée de haute tension avec des manifestations pour et contre Bolsonaro, qui prétend démontrer sa force au milieu de la chute de sa popularité et de ses attaques contre le pouvoir judiciaire.

Dans une note en défense de l’ordre démocratique, « Derechos Ya » alerte que 'la tradition constitutionnelle brésilienne, des contrôles et des équilibres capables de rendre solide notre jeune démocratie, est en danger pour servir un projet d’orientation fasciste, dirigé par le chef du pouvoir exécutif lui-même.

Il indique que l’ex-militaire tente de 'se rebeller contre les décisions légitimes du pouvoir judiciaire et de retourner ses partisans contre la Cour fédérale suprême et ses ministres'.

«Tout aussi grave, note-t-il, 'est que le président bouleverse le tissu social en promouvant une campagne pour armer les citoyens, en s’appropriant d’une date nationale, le Jour de l’Indépendance, et convoquant des miliciens armés dans les rues pour marcher contre un pilier du système démocratique'.

Pour la plate-forme, le moment, de grande tension, exige la vigilance des secteurs démocratiques et pour cette raison la campagne « Derechos Ya ! » (Forum pour la démocratie) lance cette alerte dans un manifeste.

Il avertit que Bolsonaro met en scène une crise politique, avec des actions de coup d’État, pour détourner l’attention du chômage qui sévit, de la faim, de la grave dévastation environnementale, qui accélère la crise de l’eau et de l’énergie, et de l’inflation, définitivement en hausse.

Cette organisation insiste sur le fait qu’il faut être vigilant demain et que toute attitude qui menace l’indépendance des pouvoirs, l’État de droit et la liberté des citoyens doit être sévèrement réprimée par l’autorité de la Constitution, pour la défense de l’ordre démocratique.

Dans des villes comme Sao Paulo et Brasilia, des dispositifs de sécurité solides seront déployés pour éviter d’éventuels contretemps dans les célébrations de l’indépendance, étant donné qu’il y aura aussi des marches contre l’ancien capitaine de l’armée.

Le site officiel de la Centrale Unitaire des Travailleurs (CUT) assure que plus de 190 meetings et manifestations  auront lieu au Brésil et à l’étranger, notamment au Portugal, en Allemagne et en Autriche.

Défendant avant tout la démocratie et les droits de la classe ouvrière, les manifestations du 7 septembre sont organisées pour montrer et renforcer le mécontentement du peuple brésilien envers Bolsonaro, indique la CUT.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/269236-bresil-rejet-des-menaces-de-bolsonaro-contre-la-democratie

Tag(s) : #brésil, #Bolsonaro

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :